Linky, le compteur électrique qui peut être enrichi

le
4

Jour J pour Linky. Ce mardi, ERDF lance officiellement le déploiement de son nouveau compteur électrique qui va équiper par vagues successives les 35 millions de foyers français. Grâce à ses innovations, le consommateur pourra bénéficier de nouvelles offres de services.

Le compteur Linky, quels avantages tangibles pour le consommateur? Interrogé, Florian Ortega, manager chez Colombus Consulting, souligne d'emblée que celui-ci bénéficiera d'améliorations sur les services actuels (facture sur consommation réelle, prestations réalisées à distance sans intervention..). «Mais aussi potentiellement de meilleures offres et de nouveaux services permettant de mieux consommer grâce à l'exploitation de certaines fonctionnalités du compteur (grilles tarifaires évoluées, mesures de la courbe de charge, pilotage d'appareils domestiques…).»

Autrement dit, le compteur Linky apporte beaucoup de choses mais pas tout: «Ce compteur n'est pas suffisant en soi pour mieux consommer, poursuit Florian Ortega. Il est nécessaire que le consommateur puisse bénéficier de nouvelles offres et de services énergétiques qui sont rendus possibles grâce aux innovations de Linky.» Au regard du consultant, le nouveau compteur communicant est une «brique indispensable» pour construire ces nouveaux services mais il reste à la connecter avec d'autres appareils et à exploiter ses fonctionnalités avec des nouvelles offres de fourniture d'énergie par exemple. «Le rôle du fournisseur est donc essentiel.»

Pour mieux cerner le potentiel opérationnel de Linky, Colombus Consulting a réalisé une étude «Smart Home» à travers des offres de trois grands types: des offres d'analyse et de conseil sur la consommation, des offres de fourniture plus adaptées au comportement de consommation et enfin des offres permettant de piloter ses usages avec des objets connectés (thermostats, appareils domestiques…) en fonction des prix et des besoins du consommateur. Il en ressort que Linky devrait accélérer le développement de ces trois grands types d'offres. Si les offres basiques d'analyse et de conseil sur la consommation auront un impact limité sur la facture énergétique, les offres évoluées permettant au consommateur de piloter ses usages avec des objets connectés pourraient quant à elles la réduire plus significativement, ce qui devrait attirer les consommateurs.

«Optimiser la consommation»

Pour que ces offres soient attractives, leur prix ne devrait pas dépasser en moyenne 90 euros par an. Comment Colombus Consulting est-il arrivé à ce chiffre? «Nous avons analysé la facture moyenne sur dix typologies de foyers et estimé les économies permises par ces nouvelles offres qui vont optimiser la consommation, répond Florian Ortega. En fonction des foyers et de leurs caractéristiques (nombre de personnes, type de bâtiment, type de chauffage…), les économies escomptées peuvent atteindre plusieurs centaines d'euros par an. Au regard de ces gains, nous estimons qu'en moyenne le prix acceptable pour un consommateur serait d'environ 90 euros par an.»

Pour ces offres, la promesse de la réduction de la facture n'est cependant pas suffisante. «En effet, précise Florian Ortega, simplifier le réglage de son chauffage, améliorer son confort ou encore contribuer à la sécurité de son foyer vont être des arguments forts et de plus en plus indispensables pour convaincre les consommateurs. C'est d'ailleurs sur ces atouts que les entreprises commercialisant des thermostats connectés comme Netatmo ou encore Nest fondent leur stratégie.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fignar le mercredi 2 déc 2015 à 09:23

    L’Allemagne a refusé ce système et le Canada commence à les désinstaller en raison d'incendies provoqué par ce système .

  • fignar le mercredi 2 déc 2015 à 09:13

    Que le système d'ondes introduites dans le courant ne sera pas forcément supporté par toutes les installations et les appareils ,des pannes en grand nombre sont donc à prévoir .Ce qu'a fait ERDF en modifiant ses contrats pour en rendre le consommateur responsable .

  • fignar le mercredi 2 déc 2015 à 09:11

    Visiblement ils ne savent pas vraiment à quoi va servir ce très couteux gadget car à travers un verbiage très général aucune application précise n'est proposée . Par contre on sait dès à présent que cela va couter très cher à l'installation,que ce compteur est piratable de m^me que le futur réseau,qu'il permettra à des gens bien intentionnés ou non de surveiller le nombre d'occupant et l'activité des foyers à distance .

  • marigary le mardi 1 déc 2015 à 17:15

    Incroyable.........Tout ça pour le seul bien des consommateurs Un vrai paradis à l'avenir.