Linde: valeur préférée du secteur pour Credit Suisse.

le
0

(CercleFinance.com) - Credit Suisse revient ce matin sur le secteur des gaz industriels et médicaux qui, en dépit de la bonne réputation boursière dont il jouit à long terme, est actuellement relativement peu prisé. En Europe, les analystes réitèrent leur préférence pour l'allemand Linde par rapport au français Air Liquide, qui est en train de finaliser l'acquisition d'Airgas. Le conseil acheteur de “surperformance” sur l'action Linde est maintenu, ainsi que l'objectif de cours de 151,5 euros.

A Francfort, où l'indice DAX dont elle fait partie se tasse de 0,3%, l'action Linde grappille à l'inverse 0,3% à 126,9 euros.

Actuellement, la rentabilité des acteurs du secteur est moins importante que par le passé, constatent les analystes. Pourquoi ? D'abord car selon Credit Suisse, les groupes doivent répercuter la diminution des coûts de financement des projets, conséquence de l'applatissement des taux d'intérêt, à leurs clients. De plus, les clients sont désormais plus demandeurs d'usines de séparation d'air de grande taille (+ 15% en huit ans, estiment les spécialistes), ce qui génère par la suite des économies d'échelle, mais implique à court terme des délais de construction plus long (+ 20 %, selon Credit Suisse). Ce qui pèse sur la rentabilité du capital. Enfin, dans le segment du marché dit 'industriel marchand', juge Credit Suisse, les taux d'utilisation des unités demeurent relativement bas (à peine plus de 70%), ce qui pèse sur les marges.

D'une manière générale, une moindre croissance mondiale se répercute sur l'activité industrielle et donc sur la demande de gaz. Les industriels ont de ce fait adopté une posture plus défensive, notamment en mettant l'accent sur la discipline financière.

Dans ce contexte, l'attrait des actions du secteur est notamment fonction de la valorisation de la croissance organique escomptée. Credit Suisse trouve que cette dernière est chèrement valorisée chez Air Liquide (en tenant compte d'Airgas), mais l'est moins chez Linde. En outre, post-Airgas, le bilan du groupe allemand sera moins lesté de dette que celui d'Air Liquide, terminent-ils.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant