Linde avertit sur l'impact des taux de change

le
0
LES TAUX DE CHANGE POURRAIENT PÉNALISER LINDE
LES TAUX DE CHANGE POURRAIENT PÉNALISER LINDE

MUNICH (Reuters) - Le producteur allemand de gaz industriels Linde a estimé lundi que son bénéfice d'exploitation 2016 pourrait être inférieur d'environ 400 millions d'euros à ses prévisions si les taux de change restent défavorablement orientés comme à la fin de 2013.

En octobre, il avait chiffré cet impact potentiel à 250 millions d'euros et sa nouvelle estimation a été mal accueillie à la Bourse de Francfort où le titre perd 2,85% à 139,50 euros vers 10h00, la plus forte baisse de l'indice Dax.

Le groupe munichois, qui a pour principal concurrent le français Air Liquide, a réitéré son objectif d'un résultat d'exploitation d'au moins cinq milliards d'euros en 2016, contre près de quatre milliards en 2013.

"Toutefois, si les taux de change défavorables constatés à la fin 2013 venaient à perdurer sur les prochaines années, le bénéfice opérationnel du groupe se verrait amputer d'environ 400 millions d'euros en 2016 et cela pourrait également avoir un impact négatif sur le retour des capitaux employés", précise-t-il dans son communiqué.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice d'exploitation de 4,96 milliards d'euros en 2016, selon les données de Thomson Reuters.

En 2013, la baisse du dollar australien, du dollar américain et du rand sud-africain face à l'euro a réduit d'environ 4,5 points de pourcentage la croissance du chiffre d'affaires et des bénéfices de Linde.

Sur le seul quatrième trimestre 2013, le bénéfice d'exploitation a reculé de 3,6% à 970 millions d'euros et son bénéfice net de 5,6% à 320 millions. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 980 millions et 317 millions respectivement.

Le chiffre d'affaires s'est contracté de 4,1% à 4,187 milliards d'euros, inférieur au consensus qui était de 4,24 milliards.

Pour 2014, Linde dit attendre une solide croissance de ses ventes ajustées des taux de change et une amélioration modérée de son résultat opérationnel.

(Maria Sheahan et Frank Siebelt, Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant