Limoges en route vers le triplé ?

le
0
Limoges en route vers le triplé ?
Limoges en route vers le triplé ?

Double champion de France, Limoges sera encore favori à sa succession cette saison, qui débute ce vendredi par un déplacement au Havre. Avec un effectif largement remanié, les Limougeauds espèrent aussi enfin se qualifier pour le Top 16 de l'Euroligue.

De 1987 à 1990, Limoges a régné en maître sur le basket français, remportant trois titres de champion de France d’affilée. Depuis, aucune équipe n’y est parvenue. Et si le CSP bouclait la boucle en réussissant le triplé en 2016 ? Avec le meilleur budget de Pro A (7 672 000 euros), le club du président Forte en a les moyens. Pourtant, la saison n’a pas commencé de la meilleure des façons, avec plusieurs problèmes durant la pré-saison (luxation du doigt pour Randy Culpepper, remplacé par le capitaine de l’équipe d’Allemagne, Heiko Schaffartzik, méforme de Matt Gatens, altercation entre joueurs…) et cette lourde défaite dans le Match des Champions (59-86) lundi dernier contre Strasbourg. « Avec tous les pépins qu’on a eus pendant la préparation, les blessures, les départs, les retours, ce n’était pas facile, reconnait le nouvel ailier Mathieu Wojciechowski. On n’a pas fait le match qu’on voulait du tout, on n’a pas été dans l’intensité, et on s’est mis seul en difficulté. Strasbourg a fait un très bon match et il n’y a rien eu à dire ».

Un effectif chamboulé

Pour tenter de viser un troisième titre, le CSP a renouvelé une grande partie de son effectif. Moerman, Batista, Gelabale et Jeter, notamment, sont partis. Mais Will Daniels, Mark Payne, Ali Traoré et donc Mathieu Wojciechowski sont arrivés. L’ancien ailier du Portel (22 ans), qui a signé pour cinq ans, découvre un autre monde. « Je passe de mon petit club régional au plus grand club de France ! Au niveau des infrastructures, ça change, mais c’est ça que je cherchais, un projet à la hauteur des ambitions que j’ai et des ambitions du club », nous confie celui qui a reçu le trophée de la meilleure progression de Pro B l’an passé. Leo Westermann, Nobel Boungou-Colo et Frejus Zerbo sont eux restés dans le Limousin. « L’équipe a beaucoup changé pendant l’été, mais les systèmes sont toujours les mêmes, j’ai pu jouer quatre matchs depuis la fin de l’Euro (où il remporté la médaille de bronze avec les Bleus, ndlr) pour me remettre dans le bain », nous raconte Leo Westermann, depuis le bus qui conduit les doubles champions de France au Havre. C’est en effet en Normandie que va débuter la route vers un éventuel troisième titre consécutif. « Strasbourg sera bien sûr un grand rival en Pro A, mais il ne faut pas oublier des équipes comme l’ASVEL ou Le Mans », pronostique Westermann. « Le titre, c’est la finalité de cette saison, tout comme une qualification pour le Top 16 de l’Euroligue », annonce de son côté Wojciechowski.

Un groupe plus jouable que l’an dernier ?

Ce fameux Top 16, aucune équipe française ne l’a atteint depuis Pau en 2007. L’an passé, Limoges n’avait remporté que deux matchs, dans un groupe très difficile. Cette année, le CSP retrouvera l’Olympiacos, l’Efes Istanbul, Vitoria, Milan et Zagreb, et la tâche s’annonce encore très compliquée. « Ce n’est pas un groupe plus facile que l’an dernier. En plus de l’Olympiacos et d’Istanbul, les deux plus grosses équipes de la poule, Zagreb s’est beaucoup renforcé et Vitoria est toujours une équipe très dangereuse », remarque Westermann. « En Euroligue, aucun groupe n’est facile, abonde Wojciechowski. Je suis cette compétition depuis un moment. C’est un autre niveau, c’est quelque chose de super excitant. C’est le top en Europe. Quand j’étais jeune, j’ai vu des matchs d’Eurochallenge et d’Eurocoupe à Gravelines, ce sont des compétitions qu’on a envie de jouer. Forcément, l’Euroligue c’est le must. Et découvrir Beaublanc en mode Euroligue, les déplacements, tout ça, ce sera une expérience vraiment sympa ». Et ça commence le 16 octobre prochain, par la réception de l’Efes Istanbul, vice-champion de Turquie en titre.

L’effectif de Limoges 2015-2016 : Randy Culpepper (USA, 26 ans), Mathieu Wojciechowski (FRA, 22 ans), Will Daniels (USA, 29 ans), Matt Gatens (USA, 26 ans), Léo Westermann (FRA, 23 ans), Mark Payne (USA, 27 ans), Ousmane Camara (FRA, 26 ans), Nobel Boungou Colo (FRA, 27 ans), Vincent Fauche (FRA, 18 ans), Abou Diallo (FRA, 20 ans), Ali Traoré (FRA, 30 ans), Frejus Zerbo (CIV, 26 ans), Heiko Schaffartzik (ALL, 31 ans)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant