Limiter les risques de l'assurance-vie

le
0
Investir quand les marchés sont bas permet des gains élevés, mais on ne sait qu'après coup si le moment était bien le meilleur pour investir. L'option de l'investissement progressif de l'épargne apporte une solution adaptée.L'investissement progressif

L'investissement progressif consiste à étaler dans le temps l'investissement d'une épargne sur les marchés financiers. Son mécanisme est suivant:

- lors du versement, l'épargne est d'abord investie sur le fonds euros du contrat, à capital garanti,

- puis elle est progressivement transférée de ce support vers les supports financiers choisis par l'assuré.

L'opération peut être étalée sur une période allant d'un mois à un an. Par exemple, si on retient une période d'étalement de 6 mois, cela signifie que chaque mois, 1/6ème du capital initial est déplacé du fonds euros vers les unités de comptes voulues.

L'investissement progressif permet de lisser le prix d'achat des unités de compte. Composées de supports financiers tels que des actions, ces unités de compte ont en effet une valeur fluctuante. Dans ce cas, à quel moment se décider à les acheter? Difficile en effet de savoir à l'avance si on ne risque pas d'acheter au plus haut, ou bien au début d'une période de baisse. Le fait d'acheter sur plusieurs périodes permet donc aux hausses et aux baisses de se compenser entre elles.

Exemple de l'intérêt de l'investissement progressif

Supposons une unité de compte qui passe successivement, sur 6 mois, par les valeurs mensuelles suivantes: 100€, 110€, 120€, 90€, 85€, 105€, et un investisseur qui souhaite placer 6000€.

Il est évident que le meilleur moment pour acheter est celui où le titre est à 85€ (il pourra alors acheter 70,59 unités) et le pire, celui où il atteint 120 (où il ne peut acheter que 50 unités). Mais cela, on ne le sait qu'après-coup.

En optant pour un investissement progressif, il achètera pour 1 000 € d'unités de compte tous les mois au cours du moment. Il pourra donc en acheter 10 le premier mois (1000€ / 100), puis 9,09 (1000€ / 110) le 2ème mois, et ainsi de suite.

À la fin de la période, il possédera donc 10 + 9,09 +... = 59,82 unités, à un coût moyen de 100,30€. L'investissement progressif permet donc d'acheter plus d'unités de comptes quand elles sont basses, et moins quand elles sont hautes.

Les limites de l'investissement progressif

Ce dispositif permet d'éviter d'acheter trop cher. Mais en période de marché bas, il risque de faire passer à côté d'opportunités d'achat à un coût intéressant, en contrepartie de son rôle d' «amortisseur» des variations des marchés.

Par ailleurs, l'investissement progressif a parfois un coût spécifique. Il convient donc de bien comparer son tarif à celui des arbitrages classiques, réalisés manuellement, à l'aide par exemple d'un comparatif d'assurance-vie en ligne.

Enfin, cette option d'investissement est souvent exclusive d'autres options telles que le stop-loss. Ce n'est cependant pas toujours le cas: c'est donc un point auquel prêter attention.

LIRE AUSSI:

» Assurance-vie et succession, quelle fiscalité

» Assurance vie quel taux minimum garanti 

SERVICE:

» CPLUSSUR.com: Maîtrisez votre epargne en profitant de conseils avisés de votre courtier en assurance

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant