Lille se fait Saint-Étienne

le
0
Lille se fait Saint-Étienne
Lille se fait Saint-Étienne

Victorieux de Saint-Étienne (1-0) au terme d'un match peu spectaculaire, les Lillois peuvent remercier Benzia et sa folle demi-volée. Van Basten a presque vibré.

Lille OSC 1–0 AS Saint-Étienne

But : Benzia (60e) pour Lille

Lille – Saint-Étienne, une affiche à faire saliver. Avant. Cette saison, ce ne sont pas les deux équipes les plus spectaculaires, loin de là, et le problème, c'est que ça s'est vu. Lille a dominé, a eu des occasions, mais Lille a été bien trop tendre pour coller une raclée aux Stéphanois, finalement venus pour jouer les victimes. Les Verts sont restés bien en place, mais peut-être trop, toujours à subir sans jamais vraiment inquiéter Vincent Enyeama. Il aura fallu, comme souvent dans ces situations, un éclair de génie pour que quelque chose se passe. Merci Yassine Benzia.

Les politesses


Dans les premières minutes, les deux équipes s'observent. Possession de balle à tour de rôle, le rythme est lent. Mais le LOSC ne met que cinq minutes à démarrer. Après une succession de une-deux à l'entrée de la surface, la balle arrive dans les pieds de Bauthéac, légèrement excentré côté gauche, qui frappe en première intention. Ruffier écarte bien. À partir de là, les Lillois prennent les choses en main, sûrement l'effet Antonetti, que l'on entend gueuler un peu partout. Ses joueurs entament une longue période de possession de balle, multipliant les assauts et les corners, mais sans grande réussite. L'envie est bien là, mais la justesse, moins. Le LOSC rate ses derniers gestes et du coup, c'est pas très beau à voir. Pendant ce temps-là, les Stéphanois ne dorment pas. Même s'ils sont malmenés, les Verts font bloc et défendent bien, en essayant d'exploiter le moindre petit espace. Forcément, ça paye, et, à la demi-heure de jeu, Lille s'est fait l'instant frisson. Après un bon pressing sur la défense, Eysseric récupère après un bon pressing sur la défense et peut filer vers le but. Mais il préfère frapper de loin, sans succès. Puis c'est tout, ou presque. Si cette action a le mérite de décomplexer un peu les Verts, elle ne débride pas le jeu, et tout le monde recommence à se regarder. Nolan Roux rate ses gestes plus vite que son ombre, Balmont fait le pitbull et tente même d'obtenir un penalty en fin de premier acte, mais ne récolte qu'un beau sept sur dix pour son plongeon. Eysseric remet un avertissement au LOSC en…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant