Lille, roi du Nord

le
0
Lille, roi du Nord
Lille, roi du Nord

Opposé à des Lensois motivés, qui voulaient sauver leur saison, le LOSC a réussi à s'imposer dans le 90e derby du Nord avec la manière, grâce à des buts de Boufal, Sidibé et Origi (3-1). De quoi revenir à égalité avec Montpellier, même si l'Europe reste loin.

Opposé à des Lensois motivés, le LOSC a réussi à s'imposer dans le 90e derby du Nord avec la manière, grâce à des buts de Boufal, Sidibé et Origi (3-1). De quoi revenir à égalité avec Montpellier, même si l'Europe reste loin.


Lille - Lens
(3-1)

S. Boufal (41'), D. Sidibé (74'), D. Origi (93') pour Lille , P. Chavarría (24') pour Lens.


Un derby a ceci de plaisant qu'il est l'occasion de sortir ses plus beaux habits. Jamais cette année le LOSC n'a aussi bien joué que lors de la première mi-temps disputée ce dimanche après-midi devant plus de 40 000 spectateurs ahuris, peu habitués à tel spectacle. Portés par Sofiane Boufal et Ronny Lopes, leurs meilleurs manieurs de ballon, les hommes de René Girard ont proposé des combinaisons inspirées, bien loin de l'ennui qu'ils ont longtemps causé cette saison. Un beau cadeau pour ce premier derby de l'histoire du stade Pierre Mauroy.
Lens court sur le haricot
Pour un bon match, ou du moins une bonne première période, il faut être deux. Déjà condamnés, les protégés d'Antoine Kombouaré pouvaient adoucir leur bilan en s'imposant chez l'ennemi intime et ont le mérite d'avoir joué le jeu. Après un début de rencontre compliqué, l'exploit prend forme lorsque Pablo Chavarria, lancé dans la profondeur par Moore, parvient à tromper Enyeama grâce à un enchaînement de haute volée (24e). Un but tout en finesse qui a le mérite de faire souffler des Lensois asphyxiés, qui s'en sont ensuite remis à Rudy Riou pour préserver la possibilité d'un résultat. Solide, le portier lensois s'est distingué à de nombreuses reprises dans ses cages, notamment sur deux frappe lointaines de Lopes (8e) et Balmont, tout près d'inscrire son premier but de la saison (42e).
Lille se refait la cerise
Piégés contre le cours du jeu, les Lillois ont eu le mérite de poursuivre leur travail de sape. Avec la manière, à en juger par ce magnifique mouvement collectif à une touche de balle, qui a permis à Nolan Roux de croquer seul face à Riou (32e). Entre deux offensives, la lumière est finalement venue d'Adama Traoré, déjà dangereux en début de match (7e). Trouvé à l'entrée de la surface, le jeune milieu malien a superbement feinté la frappe avant d'obtenir un pénalty, transformé par…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant