Lille ramène un point de la capitale

le
0
Lille ramène un point de la capitale
Lille ramène un point de la capitale

Dans un match soporifique, les Lillois ont accroché le point du match nul au Parc (0-0). Le tout face à une équipe parisienne remaniée et sans rythme.

Paris Saint-Germain 0-0 Lille OSC


L'ennui est l'ennemi ultime du couple. À la veille de la Saint-Valentin, Parisiens et Lillois n'en avaient que faire. Dans un Parc des princes aphone, les deux meilleures défenses de Ligue 1 ont offert un triste spectacle. Avec une équipe bis, le dernier test des Parisiens avant Chelsea n'est donc pas concluant. De retour de blessure, Pastore a tenu une mi-temps alors que Cavani a encore trainé son spleen. En face, les hommes entrainés par Antonetti ont tout fait pour rentrer dans le Nord avec le point du nul. Mission accomplie.

Le blues de Cavani


Le début de match est un grand classique parisien. La possession est pour les hommes de Blanc. Les coups aussi. Kurzawa et Cavani semblent blessés. Mais plus de peur que de mal pour les deux. C'est donc Eric Rolland, le médecin parisien, qui a le plus de boulot en ce début de rencontre. Auteur d'un superbe sombrero sur son premier ballon, Pastore rate une passe simple qui aurait pu ouvrir le chemin du but à Cavani. La première occasion parisienne est pour Augustin. Sur une passe de Di María, le titi parisien perd son duel face à Enyeama. Dix minutes de jeu et les Lillois n'ont toujours pas pu aligner cinq passes. Le sergent Balmont envoie une petite frappe pour tenter de chauffer Trapp, mais ça passe très loin au-dessus. Dans un Parc à moitié plein à quelques jours du huitième de finale aller contre Chelsea, ce match ressemble pour l'instant à la suite parfaite de la sieste du samedi. Pastore et Di María décident de jouer au football pendant exactement trente secondes pour réveiller le public. Mais sinon, cette première demi-heure de jeu est aussi animée qu'un film de Guillaume Canet. Les Parisiens nous offrent un festival de pertes de balles faciles, avec un concours spécial entre Pastore et Cavani. Le meneur argentin se rattrape en offrant une superbe passe à Di María. Mais Enyeama sauve une nouvelle fois les Nordistes en sortant dans les pieds du Fideo. Sur un corner, Mavuba sort sur sa ligne un coup de crâne de Kurzawa. La plus grosse occasion du match avant la mi-temps. Sous la pluie parisienne, on s'ennuie très très fort. C'est même la première fois de la saison que le PSG ne marque pas en première période à domicile. Le…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant