Lille : la thèse de l'accident se confirme

le
0
Jean-Mériadec Le Tarnec, un étudiant de 22 ans disparu depuis le 20 février, est mort par noyade, selon l'autopsie. La thèse accidentelle semble ainsi se confirmer. C'est le troisième corps repêché dans le canal lillois en quelques mois, le deuxième en une semaine.

Le corps d'un troisième jeune homme disparu récemment à Lille a été retrouvé hier après-midi dans le canal de la Deûle, en centre-ville. L'autopsie du corps de Jean-Mériadec Le Tarnec réalisée vendredi soir a permis d'établir qu'il était mort par noyade et semble donc confirmer l'hypothèse d'une mort accidentelle. Jean-Mériadec Le Tarnec, un étudiant de 22 ans porté disparu depuis le 20 février, avait été retrouvé avec «tous ses effets personnels», téléphone portable et carte bancaire, et portait les vêtements signalés lors de sa disparition, avait précisé vendredi le procureur. Les analyses sur les corps des deux premiers disparus avaient mis en évidence une présence «relativement importante» d'alcool et de produits stupéfiants, a révélé le procureur

Ces trois disparitions sont survenues dans le même quartier du centre historique de Lille. Dans les trois cas, il s'agit de jeunes gens, étudiants ou jeunes actifs, qui rentraient seuls chez eux, ap

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant