Lille - Guingamp : Le LOSC laisse passer sa chance

le
0

Alors qu'ils avaient l'occasion de faire la bonne opération de la soirée, les Lillois ont buté sur le solide bloc guingampais (0-0). Les hommes de Frédéric Antonetti restent sixièmes, un point derrière l'AS Saint-Étienne, leur prochain adversaire.

Le debrief

Le LOSC avait l'occasion de frapper un grand coup lors de cette avant-dernière journée de L1. À la lutte pour les places européennes, les Dogues pouvaient profiter de l'affrontement entre l'OGC Nice et l'AS Saint-Étienne, ses deux concurrents directs, pour prendre un avantage décisif. Malheureusement pour Frédéric Antonetti et les siens, ils n'ont jamais réussi à trouver la faille face au solide bloc guingampais (0-0). Privés de Sofiane Boufal, les Lillois ont pu compter sur un Rony Lopes en jambes en première période pour créer des décalages. Mais trop seul, le Portugais a manqué de soutien pour prendre à défaut un Lössl irréprochable. Conscients de l'enjeu, les Nordistes ont le pied qui a flanché au moment de tenter leur chance. En témoigne ce manque de réalisme face aux cages, avec 37 centres et 26 frappes mais seulement sept cadrées. Comparativement, Guingamp a tenté deux fois sa chance, sans jamais cadrer. Ce problème de finition pourrait coûter cher aux Dogues. L'OGC Nice ayant battu les Verts (2-0), la quatrième place est désormais quasiment inaccessible pour les Nordistes, qui seront dans l'obligation de s'imposer à Geoffroy-Guichard la semaine prochaine pour s'offrir un ticket pour l'Europe. Ce samedi, le LOSC a laissé passer une énorme occasion de faire une excellente opération. Il lui reste tout de même une finale à jouer la semaine prochaine dans le Chaudron face à des Stéphanois revanchards. Un final rêvé pour cette Ligue 1.

Le film du match

5eme minute Longue ouverture en direction de Lopes qui a plongé dans le dos de la défense et réalise un enchaînement amorti de la poitrine - reprise de volée du gauche quasi-parfait au point de penalty. Bien sur ses appuis, Lössl sort une très belle parade côté gauche pour repousser le danger. 23eme minute Servi à 30 mètres des cages, Lopes n'est pas attaqué. Il accélère entre Diallo et Sankharé avant de déclencher une frappe puissante repoussée des deux mains par Lössl. Le ballon s'élève dans les six mètres. Obbadi est le premier à la réception mais sa reprise acrobatique est manquée. 66eme minute Rony Lopes prend sa chance de 25 mètres plein axe du pied droit. Cela manque de puissance mais oblige néanmoins Lössl à se coucher sur sa gauche. 73eme minute Lancé à la limite du hors-jeu par Briand, Erding plonge dans le dos de Sidibé. Il contrôle mais tergiverse trop au moment de frapper. Il permet le retour de Sidibé au prix d'un superbe geste défensif 78eme minute Corchia rentre sur son pied droit et prend sa chance de près de 25 mètres. La frappe, légèrement enveloppée, est belle. Elle file sous la barre mais Lössl claque au-dessus de sa barre.

Les joueurs à la loupe

Lille Seule étincelle lilloise en première période, LOPES a montré qu'il avait l'étoffe pour remplacer Boufal. Malheureusement, le milieu offensif est tombé sur un très bon Lössl qui a repoussé ses tentatives. Le Portugais s'est progressivement éteint, rejoignant dans l'obscurité EDER, qui a souffert face à la paire Kerbrat-Sorbon, et AMALFITANO, qui manque toujours autant de spontanéité dans le dernier geste. Ce samedi, le point fort lillois était la paire SIDIBÉ-OBBADI. Les stats en attestent : 88 ballons joués pour le premier, 96 pour le second et une activité de tous les instants pour un LOSC qui a penché sur la gauche malgré l'apport offensif de CORCHIA sur l'autre aile. Pour sa probable dernière au stade Pierre-Mauroy avec le maillot des Dogues, BALMONT n'a pas eu la hargne habituelle. Le capitaine a cédé sa place à TALLO (68eme) qui s'est simplement fait remarquer sur une tentative individuelle alors que ses coéquipiers attendaient l'offrande dans l'axe. Peu mis à contribution, les joueurs défensifs lillois ont fait dans la sobriété malgré les fautes et erreurs d'AMADOU à la récupération. Heureusement, derrière, CIVELLI (24 ballons récupérés) était dans un bon jour, tout comme BASA qui a tenté d'apporter le surnombre devant en toute fin de rencontre. En vain. Dans sa cage, ENYEAMA n'a eu qu'une seule intervention à effectuer, sur un coup-franc de Giresse, et il l'a fait avec succès. Guingamp Après les trois buts encaissés face à Monaco la semaine passée, Guingamp voulait se rassurer face au LOSC. Avec un LÖSSL infranchissable, l'En Avant avait des certitudes derrière, d'autant plus que la charnière KERBRAT-SORBON a été parfaite. Seule petite tache, une perte de balle plein axe de Sorbon qui aurait pu coûter très cher à 25 mètres de ses cages. MARTINS-PEREIRA a également perdu des ballons dangereux dans des duels face à Lopes, Eder ou encore Tallo jusqu'à son remplacement par ANGOUA (83eme). Heureusement sans conséquence. Plus solide, LEVEQUE a bien verrouillé son côté malgré les montées incessantes de Corchia. Privés de ballons (41% de possession), les Guingampais n'ont pas profité de leurs maigres munitions à l'image des 50% seulement de passes réussies par COCO qui a été inexistant jusqu'à sa sortie, remplacé par BLAS (79eme). Dominé, l'entrejeu DIALLO-SANKHARÉ n'a jamais pesé, tout comme GIRESSE qui s'est simplement fait remarquer sur coups de pied arrêtés. Seul BRIAND s'est montré à son avantage ce samedi côté breton avec beaucoup de mouvement et des décrochages qui ont fait du bien à l'EAG. Malheureusement, ses ballons n'ont pas permis aux hommes de Jocelyn Gourvennec de trouver la faille, à l'image de cette superbe ouverture en direction d'ERDING qui s'est présenté seul devant Enyeama mais a trop tergiversé au moment de frapper. Une occasion symptomatique de la rencontre de l'avant-centre turc, passé à côté de son match et remplacé par MATHIS (73eme) afin de solidifier l'édifice guingampais dans sa quête du point du match nul.

Monsieur l’arbitre au rapport

Une seule décision compliquée à prendre pour Amaury Delerue sur une main dans sa propre surface de Lévêque. Un geste involontaire de la part du latéral bien jugé par l'arbitre de la rencontre, qui a pris la bonne décision en n'accordant qu'un simple corner aux Lillois.

Ça s’est passé en coulisses...

‐ Prêté par Swansea cet hiver, Éder (cinq buts, quatre passes décisives en onze matchs) a confié sur le site officiel du LOSC son envie de rester la saison prochaine dans le Nord. « Je me plais ici. Vraiment, a-t-il reconnu. Mon adaptation s'y est très bien passée et aujourd'hui j'éprouve beaucoup de plaisir à évoluer au sein de cette équipe. » ‐ Jocelyn Gourvennec sera-t-il toujours le coach de l'En Avant Guingamp la saison prochaine ? L'entraîneur des Costarmoricains a reconnu être ouvert aux propositions provenant de clubs ambitieux. En cas de départ, le nom de Michel der Zakarian a été cité comme probable successeur. ‐ Blessé face à Lorient, Sofiane Boufal va être opéré du ménisque. Sa saison est terminée. Annoncé sur le départ, on ne devrait donc pas revoir le milieu offensif sous les couleurs lilloises.  

La feuille de match

L1 (37eme journée) / LILLE – GUINGAMP : 0-0

Stade Pierre Mauroy (30 298 spectateurs) Temps agréable ‐ Pelouse en bon état Arbitre : M. Delerue (6) Buts : Aucun Avertissements : Amadou (44eme) pour Lille – Sankharé (26eme), Briand (41eme), Coco (79eme), Blas (93eme) pour Guingamp Expulsion : Aucune Lille Enyeama (5) – Corchia (6), Civelli (6), Basa (5), Sidibé (6) – Balmont (cap.) (4) puis Tallo (68eme), Amadou (4) –Amalfitano (3), Lopes (5), Obbadi (5) – Éder (4) N'ont pas participé : Elana, Beria, Soumaoro, Sunzu, Mavuba, Nangis Entraîneur : F. Antonetti Guingamp Lössl (7) – Martins-Pereira (3) puis Angoua (83eme), Kerbrat (6), Sorbon (5), Lévêque (6) – Coco (3) puis Blas (79eme), Diallo (3), Sankharé (4), Giresse (cap.) (4) – Erding (3) puis Mathis (73eme), Briand (4) N'ont pas participé : Samassa, Cardy, Dos Santos, Privat Entraîneur : J.Gourvennec
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant