Ligues des champions: le PSG attend ça depuis huit ans

le
0
PARIS RETROUVE LA LIGUE DES CHAMPIONS
PARIS RETROUVE LA LIGUE DES CHAMPIONS

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain n'a plus goûté au parfum de la Ligue des champions depuis huit ans mais à l'heure d'accueillir le Dynamo Kiev mardi au Parc des Princes, le club de la capitale semble bien armé pour ne pas gâcher ce retour au premier plan.

"Je pense que nous sommes prêts pour la Champions League qui arrive. Nous nous améliorons de semaine en semaine", a dit Carlo Ancelotti vendredi, juste après la victoire des siens en Ligue 1 face à Toulouse (2-0).

Et si le PSG est "prêt" à fréquenter à nouveau le gotha européen, c'est avant tout grâce à ses propriétaires qataris, qui en un peu plus d'un an, ont tout fait pour préparer au mieux ce retour dans la cour des grands.

Ils ont d'abord placé sur le banc un homme d'expérience, Carlo Ancelotti, qui connaît la Ligue des champions sur le bout des doigts pour l'avoir remportée à quatre reprises, deux fois en tant que joueur puis deux en tant qu'entraîneur.

Ils ont ensuite recruté pour quelque 250 millions d'euros des internationaux qui ont un certain vécu dans cette compétition prestigieuse, certains pour l'avoir gagnée, comme Maxwell ou Thiago Motta, ou d'autres pour courir après depuis longtemps, comme Zlatan Ibrahimovic ou Thiago Silva.

Mardi face à Kiev, le club de la capitale s'appuiera d'ailleurs sur ces deux derniers joueurs pour entamer de la meilleure des manières sa campagne européenne.

Depuis qu'il est arrivé en France cet été, l'attaquant suédois terrorise en effet toutes les défenses de Ligue 1, avec déjà cinq buts inscrits en autant de journées, une performance qui le place en tête du classement des buteurs du championnat.

Quant au Brésilien, souvent présenté comme le meilleur défenseur central du monde, sa probable première titularisation face aux Ukrainiens viendra sans aucun doute renforcer un peu plus la défense parisienne, déjà jugée solide depuis le début de la saison.

RESTER "VIGILANT"

En plus de pouvoir compter sur l'expérience de son entraîneur et de certains de ses joueurs cadre, le PSG dispose d'un autre atout dans sa manche: une confiance retrouvée.

Après un début de championnat disputé au petit trot et sanctionné par trois matches nuls, le PSG vient en effet d'enchaîner deux succès de rang, le premier à Lille (2-1) et le second face à Toulouse.

Pour Jérémy Ménez, il règne désormais un certain climat de "confiance" et de "sérénité" au sein du vestiaire parisien, soulagé que sa saison soit enfin lancée.

"On sent que le groupe est mieux, qu'il y a un très bon état d'esprit et il faut donc continuer sur cette lancée", a-t-il noté dans la foulée du succès contre Toulouse.

Son équipier Javier Pastore, buteur vendredi soir, pense également qu'il "faut poursuivre dans cette voie" et qu'en C1, il faudra répondre présent tout de suite et ne pas connaître de phase de rodage.

"Il faudra faire le maximum pour ce retour du club en Champions League. On voudra empocher les trois premiers points dans cette compétition", a prévenu le milieu de terrain argentin qui devrait logiquement être aligné face aux Ukrainiens aux côtés d'Ezequiel Lavezzi, en soutien d'Ibrahimovic.

Si tous les voyants semblent donc au vert du côté parisien pour mardi soir, le PSG devra toutefois éviter de pécher par excès de confiance.

Pour Blaise Matuidi, la formation ukrainienne où figurent notamment deux anciens pensionnaires de Ligue 1, Taye Taïwo et Brown Ideye, est en effet "plus habituée à ces grands rendez-vous" que son équipe.

Et par conséquent, le PSG devra se montrer selon lui "vigilant" s'il ne veut pas que la grande fête prévue au Parc des Princes soit gâchée.

Edité par Julien Pretot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant