Ligue Europa - Saint-Etienne - Galtier : « Ces matchs amicaux, on les a joués sur la fatigue »

le
0
Ligue Europa - Saint-Etienne - Galtier : « Ces matchs amicaux, on les a joués sur la fatigue »
Ligue Europa - Saint-Etienne - Galtier : « Ces matchs amicaux, on les a joués sur la fatigue »

Même si les derniers résultats des Verts ne plaident pas en leur faveur, Christophe Galtier, l’entraîneur stéphanois, refuse de se laisser envahir par la peur avant d’affronter l’AEK Athènes, jeudi soir à Geoffroy-Guichard lors du 3eme tour préliminaire aller de Ligue Europa.

Christophe Galtier, la peur fait-elle partie des sentiments qui prédominent chez vous avant d’aborder ce match face à l’AEK Athènes ? Avec ce qui se passe actuellement en France, il vaut mieux mettre la peur de côté. Ce sont plus la sérénité et l’envie de démarrer la saison qui nous habitent aujourd’hui. En dépit de vos résultats pendant la préparation, qui ont, quand même, tout d’inquiétant ? Non. Quelques fois, les matches amicaux permettent de se dire : « Tiens, j’ai trouvé » ou « il ne faut pas que je fasse ça ». Je me répète, mais ces matchs amicaux, on les a joués alors qu’on sortait d’une grosse charge de travail. Pensez-vous que vos joueurs soient prêts ? Oui, parce qu’ils ont énormément travaillé. On n’avait plus eu autant de récupération et de préparation depuis trois ans. On a eu cinq semaines de récupération et cinq semaines et demie de récupération, ça nous a permis de beaucoup travailler. On a aussi beaucoup travaillé la veille des matchs amicaux, ce qui a fait que les joueurs les aient joués sur de la fatigue.

Galtier : « Les chaudes ambiances, on sait en mettre nous aussi »

Comment abordez-vous ce premier rendez-vous ? On a ce tour préliminaire mais il y a aussi une saison à préparer. Beaucoup de mes joueurs savent comment aborder ces matchs-là. Depuis trois ans, on a l’habitude d’en jouer, on va s’appuyer sur ce qu’on a su faire les saisons précédentes. Il y a eu neuf départs, donc l’effectif a bougé, mais l’ossature, elle, est toujours la même. Le fait que le match retour se déroule à Athènes rend-il encore plus important celui de jeudi soir ? C’est sûr que quand on regarde les stats, les équipes qui reçoivent au match retour ont plus de chances de se qualifier. Demain (jeudi), le meilleur résultat serait de gagner sans prendre de but. Et des chaudes ambiances, on sait en mettre nous aussi dans le chaudron. On jouera les deux matchs pour les gagner et des buts, il faudra en marquer ici et à Athènes, en évitant évidemment de prendre celui à l’extérieur. J’ai le souvenir des ambiances dans les stades grecs, avec beaucoup de chaleur et de ferveur. 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant