Ligue Europa: Saint-Etienne et Nice quittent l'Europe

le
0

PARIS (Reuters) - Saint-Etienne et Nice, qui devaient chacun faire un très bon résultat jeudi soir à domicile pour accéder à la phase de poules de la Ligue Europa, ont perdu leur pari en match retour des barrages.

Battu 2-0 la semaine dernière par les Chypriotes de l'Apollon Limassol, les Niçois se sont donné toutes les raisons d'y croire en ouvrant le score par Dario Cvitanich à la quatrième minute de jeu.

Mais, même s'ils ont continué à dominer au stade du Ray, les Aiglons ont gâché les quelques grosses occasions qui leur auraient permis de revenir à égalité sur l'ensemble des deux rencontres.

"On entame le match par le bon mais on n'a pas été suffisamment tueur devant le but, on n'a pas réussi à concrétiser nos situations de surnombre", a regretté le milieu de terrain Éric Bauthéac à la sortie des vestiaires.

"C'est rageant, on a vécu une saison (2012-2013) magnifique et voir ce qu'on en a fait, c'est désolant", a-t-il poursuivi.

Même désillusion pour l'entraîneur Claude Puel. "C'est une grosse déception, même si je pense qu'on a été à la hauteur dans l'investissement et dans la générosité", a-t-il déclaré en conférence de presse.

Saint-Etienne a vécu un très bref retour sur la scène européenne qui s'est soldé par une défaite 1-0 au stade Geoffroy-Guichard face aux Danois d'Esbjerg une semaine après un premier revers 4-3 en Scandinavie.

Comme les Niçois, les Stéphanois ont dominé sans être récompensés. Ils ont finalement été punis par un but contre son camp du défenseur Moustapha Bayal Sall d'une reprise involontaire à la 73e minute.

Dans les minutes qui ont suivi, les Verts ont eu dans les pieds plusieurs balles d'égalisation. A cinq minutes de la fin du temps réglementaire, Brandao a décoché une frappe à ras de terre qui a heurté le poteau du gardien danois.

"Il faut retrouver de la confiance, on en manque un petit peu", a déploré sur BeIN Sport le capitaine stéphanois, Loïc Perrin.

Les Girondins de Bordeaux et l'Olympique lyonnais, éliminé mercredi par la Real Sociedad en barrages de la Ligue des champions, sont les seuls clubs français qualifiés pour la phase de poule dont le tirage au sort aura lieu vendredi.

Simon Carraud avec Etienne Ballérini à Nice, édité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant