Ligue Europa: Lyon retrouve Lloris, Bordeaux face à Kiev

le
0
L?OL RETROUVERA LLORIS CONTRE TOTTENHAM EN LIGUE EUROPA, BORDEAUX AFFRONTERA KIEV
L?OL RETROUVERA LLORIS CONTRE TOTTENHAM EN LIGUE EUROPA, BORDEAUX AFFRONTERA KIEV

PARIS (Reuters) - L'Olympique lyonnais retrouvera en février son ex-gardien de but Hugo Lloris puisqu'il affrontera Tottenham en 16es de finale de la Ligue Europa.

Le tirage au sort effectué jeudi n'a pas été clément pour les Lyonnais, qui pourraient être opposés à l'Inter Milan en huitièmes de finale s'ils franchissent l'obstacle londonien.

Les Girondins de Bordeaux s'en sortent à peine mieux avec une confrontation contre le Dynamo Kiev. En cas de qualification pour les huitièmes de finale, Bordeaux retrouvera le vainqueur du 16e entre Leverkusen et le Benfica Lisbonne.

Les deux clubs français, qui étaient têtes de série après avoir fini premiers lors de la phase de groupe, se déplaceront au match aller de leurs 16es de finale le 14 février et recevront au retour le 21 février.

Cette date marquera donc le retour d'Hugo Lloris, parti en septembre après quatre saisons à l'OL qui l'ont vu devenir l'incontestable numéro un français du poste.

"Le fait de tomber sur Tottenham nous fait tout de suite tous penser à Hugo. C'est le destin, ce sera certainement très très émouvant pour lui ici", a réagi son ancien entraîneur, Rémi Garde, en conférence de presse. "J'espère qu'il n'aura pas trop envie de briller, mais je le crains quand même."

BONNES CHAUSSURES

Après quelques semaines difficiles sur fond de concurrence avec le vétéran américain Brad Friedel, Hugo Lloris s'est imposé comme titulaire dans la cage des Spurs, actuels quatrièmes du championnat d'Angleterre.

"C'est un effectif très complet avec beaucoup de variété, beaucoup de possibilités", a souligné Rémi Garde.

"C'est une équipe qui, petit à petit, a l'air de s'améliorer et certainement qu'Hugo n'y est pas étranger par rapport à la stabilité qu'il doit apporter. A son image, c'est une équipe qui progresse, ce sera un sérieux client pour nous."

Bordeaux aura aussi un adversaire dangereux avec le Dynamo Kiev, une équipe reversée de la Ligue des champions.

Les Ukrainiens y ont toutefois été battus deux fois par le Paris Saint-Germain (4-1 au Parc des princes, 2-0 en Ukraine), ce qui incite l'entraîneur girondin à l'optimisme.

"Je pense qu'il s'agit plutôt d'un bon tirage. Il y avait des clubs beaucoup plus costauds", a-t-il dit sur le site internet du club.

"Le côté embêtant, c'est le voyage, dans un pays où il y aura sûrement de la neige. Il va falloir bien s'équiper, avec de bonnes chaussures, pour aller jouer là-bas. L'autre aspect un peu gênant est la trêve. Ce sera le cas en Ukraine et cela rend plus compliqué la préparation du match."

"Je les ai vus jouer contre Paris. Evidemment, il y a de la qualité mais aussi la place pour passer."

Le tirage au sort a été plutôt clément avec Chelsea, champion d'Europe éliminé dès la phase de groupe de la Ligue des champions, qui affrontera le Sparta Prague, et Naples, qui sera opposé à d'autres Tchèques, le Viktoria Plzen.

Liverpool aura sans doute une tâche plus compliquée contre le Zénit Saint-Pétersbourg. Le tenant du titre, l'Atletico Madrid, affrontera le Rubin Kazan.

Grégory Blachier, avec André Assier à Lyon, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant