Ligue Europa: Lyon et l'OM rament mais gagnent, Bordeaux coule

le
0
LYON BAT L'HAPOEL KIRYAT SHMONA EN LIGUE EUROPA
LYON BAT L'HAPOEL KIRYAT SHMONA EN LIGUE EUROPA

PARIS (Reuters) - Après le naufrage quasi général en Ligue des champions, la Ligue Europa n'a rien eu d'un long fleuve tranquille jeudi pour les clubs français malgré deux victoires, à l'arraché pour Lyon (4-3) et large mais laborieuse (5-1) pour Marseille.

En Angleterre, Bordeaux a sombré sur le terrain de Newcastle où les Girondins, inefficaces devant et fébriles derrière, ont cédé 3-0 face à une équipe pourtant très remaniée.

Les deux "Olympique" avaient aligné jeunes et remplaçants face à des adversaires finalement plus coriaces que leurs noms - l'Hapoel Kiryat Shmona et l'AEL Limassol - ne l'avaient laissé penser, et ont bien failli le payer.

Lyon surtout, qui a arraché grâce au milieu de terrain Gueïda Fofana une victoire 4-3 dans le temps additionnel après avoir gâché un avantage de deux buts à la mi-temps.

Cueillis à la septième minute par un but de Shimon Abuhazira, qui avait profité du marquage pour le moins lâche de Bakary Koné, l'OL a peu à peu pris un ascendant logique.

Fofana, d'une puissante frappe de vingt mètres à ras de terre (17e), Fabian Monzon, sur un coup-franc qui a traversé un mur israélien disloqué (22e), et Anthony Réveillère, à la conclusion d'un beau mouvement collectif (31e), semblaient avoir mis l'OL à l'abri.

Trop relâché en défense et pas assez incisif devant, l'OL s'est fait punir sur une frappe lointaine de Lior Levi (51e), qui a eu toute latitude pour avancer dans l'axe du terrain, puis un pénalty obtenu et transformé par Abuhazira (66e).

"C'est un match qu'on aurait dû contrôler, maîtriser beaucoup mieux", a dit l'entraîneur Rémi Garde, agacé, au micro de beIN SPORT.

"Sur l'ensemble du match, c'est mérité. Mais collectivement et individuellement, il y a eu des baisses de niveau qui ne pardonnent pas en Coupe d'Europe."

Ce succès permet à Lyon de naviguer seul en tête du groupe I avec six points, trois de plus que Prague, vainqueur surprise du finaliste 2012, l'Athletic Bilbao, prochain adversaire de l'OL.

RÉMY MARQUE ENFIN

A Marseille, où les leaders de la Ligue 1 devaient rebondir après la déculottée subie à Valenciennes dimanche, personne ne frémissait à l'idée d'accueillir l'AEL Limassol.

Mais les Chypriotes ont fait douter durant une heure une équipe marseillaise privée de nombreux titulaires - Mathieu Valbuena, André Ayew, André-Pierre Gignac ou Jérémy Morel, tous mis au repos avant le choc face au Paris Saint-Germain dimanche.

Proposant un jeu plus cohérent et moins approximatif, Limassol a pris les devants à la suite d'un corner mal renvoyé dont a profité Edwin Ouon (22e).

Les Marseillais sont revenus avant le repos sur une tête de Rod Fanni après une remise impeccable du Brésilien Lucas Mendes (42e), qui disputait son premier match avec l'OM et a donné l'avantage aux siens de la tête à l'heure de jeu.

Les Chypriotes se sont alors étiolés et Marseille, renforcé par les entrées en jeu de Valbuena et Gignac, a fini par les faire craquer, grâce à Loïc Rémy, buteur par deux fois (76e et 90e+3) et passeur pour Gignac (90e).

"J'avais très à coeur de démarrer ma saison comme il faut au Vélodrome", a dit Rémy, qui revient doucement de sa blessure à une cuisse.

"J'en ai pas mal bavé, c'est le travail qui paie (...) J'espère qu'on va continuer sur cette lancée."

Avec quatre points, l'OM partage la tête du groupe C avec Fenerbahçe, vainqueur 4-2 sur la pelouse de Mönchengladbach.

Bordeaux, lui, a interrompu sa bonne série. Invaincu depuis début avril tant en Ligue 1 qu'en Coupe d'Europe, il a explosé à Saint James Park face à une équipe de Newcastle mixte mais redoutablement efficace.

Servi par Gabriel Obertan, Shola Ameobi a poussé le ballon dans le but vide dès la 16e minute. Le défenseur brésilien Henrique a doublé contre son camp l'avantage des Magpies à la 40e en intervenant maladroitement sur un centre sans danger.

Papiss Cissé a conclu d'une belle volée à la 49e un match où les Girondins ont eu le ballon, quelques belles occasions, mais n'ont pas su se faire violence, après avoir pourtant fait des débuts prometteurs face à Bruges (4-0).

Parmi les autres rencontres du soir, Naples a été corrigé à Eindhoven (3-0) et l'Inter Milan a gagné aisément à Bakou (3-1).

L'Anzhi Makhachkala, vainqueur 2-0 des Young Boys Berne grâce à un doublé de Samuel Eto'o, domine le groupe A avec l'Udinese, qui a signé un succès de prestige à Liverpool (3-2).

Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant