Ligue Europa: le football français retrouve le sourire

le
0
MARSEILLE ARRACHE LE NUL 2-2 IN EXTREMIS FACE À FENERBAHÇE EN LIGUE EUROPA
MARSEILLE ARRACHE LE NUL 2-2 IN EXTREMIS FACE À FENERBAHÇE EN LIGUE EUROPA

PARIS (Reuters) - Les clubs français engagés jeudi en Ligue Europa ont montré qu'ils avaient des nerfs et des ambitions, Lyon et Bordeaux avec des succès à domicile mais aussi Marseille avec un match nul arraché in extremis après avoir été mené deux buts à rien.

Quarante-huit heures après la défaite de Montpellier face à Arsenal en Ligue des champions et au lendemain de la déconvenue de Lille face au BATE Borisov dans la même compétition, le football français a retrouvé des couleurs et prouvé qu'il pouvait briller sur la scène européenne en dehors du seul PSG.

Bordeaux s'est imposé avec beaucoup d'autorité face au FC Bruges (4-0) pour prendre la tête du groupe D. De son côté, l'OL a éprouvé plus de difficultés mais a fini par lui aussi remporter son duel face au Sparta Prague (2-1) et prendre les commandes de la poule I.

Enfin Marseille, en revenant de nulle part après avoir vu Fernebahçe mener deux buts à rien sur sa pelouse, a fait montre d'énormes qualités mentales en marquant aux 82e et 94e minutes.

Dans les autres rencontres de la soirée, la principale affiche entre Tottenham et la Lazio a accouché d'une souris et d'un match nul (0-0).

Titulaire pour la première fois depuis son arrivée du côté de White Hart Lane à la fin du mercato, Hugo Lloris a en effet passé une soirée relativement paisible mis à part sur quelques actions chaudes en première période.

L'INTER ET LIVERPOOL S'EN SORTENT BIEN

A quelques centaines de kilomètres de Londres, l'Atletico Madrid, tenant du titre, s'est régalé en battant l'Hapoël Tel Aviv (3-0) tout comme Naples, qui a inscrit un but de plus à domicile contre les Suédois de l'AIK Solna (4-0), notamment grâce à un triplé de son attaquant chilien Eduardo Vargas.

Moins sereins, deux autres cadors européens se sont fait quelques frayeurs.

Il y a d'abord eu Liverpool, qui après avoir été mené 3-2 à la 63e minute de jeu par les Young Boys de Berne s'est énervé en inscrivant trois buts en vingt minutes (5-3).

Puis l'Inter Milan, qui a été malmenée sur sa pelouse par les Russes du Rubin Kazan (2-2). Sans un but inscrit en toute fin de rencontre par son défenseur Yuto Nagatomo (90e+2), le vainqueur de la Ligue des champions 2010 se serait incliné d'entrée pour sa première sortie européenne.

Du côté des surprises, le PSV Eindhoven a été battu 2-0 par les Ukrainiens du FC Dnipro Dnipropetrovsk et Maribor, ancien bourreau de Lyon il y a quelques années en Ligue des champions, a écrasé le Panathinaïkos de Jean-Alain Boumsong (3-0).

De même, l'Athletic Bilbao a été incapable de battre à domicile les Israéliens de l'Hapoël Ironi Kiryat Shmona (1-1) tout comme Newcastle, tenu en échec par les Portugais de Maritimo (0-0).

Olivier Guillemain pour le service français, avec Brian Homewood à Berne

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant