Ligue Europa (J2) - Nice / Lucien Favre : « Il ne fallait pas ouvrir les vannes »

le , mis à jour à 22:45
0
Ligue Europa (J2) - Nice / Lucien Favre : « Il ne fallait pas ouvrir les vannes »
Ligue Europa (J2) - Nice / Lucien Favre : « Il ne fallait pas ouvrir les vannes »

Après la lourde défaite de Nice à Krasnodar (2-5) en Ligue Europa, Lucien Favre a regretté le manque de maîtrise affiché par ses joueurs. Le technicien suisse a également confirmé que Mario Balotelli avait joué malgré « un problème de toux ».

Nice s’est noyé à Krasnodar. Après la défaite contre Schalke, les Aiglons ont perdu un second match en Ligue Europa (2-5). Avec aucun point au compteur et la dernière place du Groupe I, le Gym est dans le dur. Contre les Russes, Lucien Favre a regretté un certain manque de maturité de la part de ses joueurs. « C’est sévère. On paye nos erreurs cash, a indiqué le Suisse sur le site officiel de Nice. Et pourtant on arrive ensuite à revenir à 3-2. Mais c’est là qu’il faut avoir l’expérience et viser le 3-3. Il ne faut pas ouvrir les vannes comme on l’a fait. » L’ancien entraîneur de Mönchengladbach estime que son équipe n’a pas su trouver un certain équilibre lorsqu’elle était menée 3-2 : « On devait poser le ballon, faire tourner, ne pas le perdre aussi rapidement. On a manqué de maîtrise à certains moments, ainsi que d’intensité dans les duels, de l’impact à la récupération ».

Favre : « Balotelli avait demandé à sortir au bout de 25 minutes »

Auteur d’un but avant la pause, Mario Balotelli est sorti à la mi-temps. Pas au mieux physiquement, l’Italien a beaucoup souffert durant la rencontre. Le coach helvète a confirmé les difficultés de son buteur transalpin : « Il a un problème de toux. Rapidement ça n’allait plus. Il avait d’ailleurs demandé à sortir au bout de 25 minutes. Puis, après une période un peu compliquée, il nous a dit que ça allait un peu mieux. On a essayé de le garder 5-10 minutes de plus, mais il avait mal à la gorge, ce n’était plus possible. » Alors que l’avenir européen des Niçois ne résistera pas à un nouveau couac contre Salzbourg, Lucien Favre n’entend pas baisser les bras. « On sait que ce sera difficile, a concédé l’entraîneur du Gym. Cela étant, il reste 4 matchs, tout est possible. Mais il faut qu’on pense à jouer. Avec de la maîtrise défensive et offensive. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant