Ligue Europa : encore un nul pour Saint-Etienne face à l'Inter Milan (1-1)

le
0
Ligue Europa : encore un nul pour Saint-Etienne face à l'Inter Milan (1-1)
Ligue Europa : encore un nul pour Saint-Etienne face à l'Inter Milan (1-1)

Les Verts sont toujours invaincus en Ligue Europa. Mais toujours pas vainqueurs. Après trois 0-0, les Stéphanois ont concédé un nouveau nul face à l'Inter Milan jeudi soir mais cette fois en marquant (1-1). A égalité au classement avec Karabagh (Azebaïdjan) et les Ukrainiens de Dniepr, Saint-Etienne devra absolument devra battre Karabagh le 27 novembre à Geoffroy-Guichard pour conserver une chance de qualification pour les 16es de finale.

Archi-dominé en première période, les Verts méritaient d'être menés à la pause. Pendant de longues minutes, le ballon, comme aimanté, revenait brûler la surface de réparation de Ruffier. L'alerte la plus brûlante est arrivée dès la treizième minute. Suite à une passe dans la surface de Sall, Ruffier se saisit du ballon au lieu de le dégager du pied. L'arbitre siffle un coup franc indirect dans la surface pour les Italiens. Mais la frappe de Dodo échoue sur le mur vert. Ruffier repousse ensuite une frappe de Kuzmanovic (17e). Etouffés, les Stéphanois desserrent legèrement l'étreinte avec un tir de Hamouma (25e). Mais l'Inter mérite de marquer. Et la frappe victorieuse de Dodo, qui a suivi un coup de tête de Palacio repoussé sur le poteau, n'est que justice (0-1, 33e). C'est le premier but encaissé en Ligue Europa par l'ASSE depuis le début de la phase de poule.

Après la pause, sermonés par Christophe Galtier, les Verts posent enfin le pied sur le ballon et pressent devant le but de Carrizo. En récupérant un ballon dans la surface, la frappe rageuse de Sall bat le portier interiste (1-1, 50e). Geoffroy-Guichard se réveille enfin. En fin de match, le Neerlandais Ricki Van Wolfswinkel pense réaliser le premier exploit de sa saison en éliminant trois défenseurs et offrir la victoire à Saint-Etienne. Mais sa frappe bute sur Carrizo (85e). «C'est une déception au vu de la seconde période, peste Christophe Galtier. On reste dans la course. Mais il faudra gagner contre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant