Ligue Europa: Chelsea arrache un nouveau sacre européen

le
0
CHELSEA REMPORTE LA LIGUE EUROPA
CHELSEA REMPORTE LA LIGUE EUROPA

AMSTERDAM (Reuters) - Chelsea s'est offert mercredi une nouvelle coupe d'Europe en battant Benfica 2-1 en finale de la Ligue Europa, un an après son triomphe en Ligue des champions.

Ce succès arraché à la toute dernière minute couronne une saison paradoxale : quelques mois après être devenu le premier tenant du titre à quitter la Ligue des champions dès les poules, Chelsea rejoint le Bayern Munich, l'Ajax Amsterdam et la Juventus Turin parmi les équipes ayant gagné toutes les Coupes d'Europe.

Vainqueurs de la Coupe des vainqueurs de Coupe en 1971 et 1998, bourreaux du Bayern Munich l'année dernière, les Blues ont complété leur collection grâce au défenseur Branislav Ivanovic, venu placer une tête décisive alors qu'il ne restait plus que quelques secondes à jouer.

L'Espagnol Fernando Torres avait ouvert le score à l'heure de jeu pour les Londoniens, rejoints quelques minutes plus tard sur un pénalty d'Oscar Cardozo.

Ce dernier est passé tout près d'offrir le titre à Benfica dans les dix dernières mais il a manqué d'adresse ou est tombé sur un excellent Petr Cech dans le but anglais.

Et Benfica a donc poursuivi sa série noire : depuis leurs deux titres de champions d'Europe en 1961 et 1962, les Lisboètes ont échoué cinq fois en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions et deux fois en Coupe de l'UEFA puis en Ligue Europa.

Les Portugais, qui ont sans doute perdu le titre national en s'inclinant contre leur rival Porto le week-end dernier, avaient pourtant attaqué la rencontre de la meilleure des façons.

Poussés par une Arena d'Amsterdam bien plus rouge que bleue, ils ont vite mis en difficulté une équipe de Chelsea privée sur blessures d'Eden Hazard et du défenseur John Terry, déjà absent sur suspension du triomphe de Munich l'an dernier.

Plus à leur aise techniquement, plus mobiles, plus sûrs de leur force collective, ils ont mis au supplice des Londoniens qui, eux, peinaient à conserver le ballon.

Oscar Cardozo et Rodrigo ont tour à tour testé le gardien Petr Cech dans le premier quart d'heure, sans parvenir à le tromper. Puis Nicolas Gaitan s'est procuré une grosse occasion à la 14e mais sa frappe s'est envolée.

LAMPARD D'UN RIEN

Le match s'est équilibré après vingt minutes et Chelsea a bien failli, contre le cours du jeu, prendre les devants sur une superbe frappe flottante de Frank Lampard qu'Artur a sorti d'une manchette (38e).

Au retour des vestiaires, les Lisboètes se sont à nouveau rués vers le but de Cech et il a fallu un magnifique retour du latéral des Blues Cesar Azpilicueta pour empêcher Rodrigo de reprendre un ballon de Cardozo à quelques mètres du but (50e).

Ballottés, les hommes du très contesté Rafael Benitez, qui quittera le banc londonien en fin de saison après un intérim houleux de sept mois, ont pourtant réussi à ouvrir le score grâce à une autre personnalité décriée, Fernando Torres.

L'Espagnol a profité d'un dégagement de Cech pour prendre de vitesse ses gardes du corps et marquer dans le but vide après avoir crocheté Artur au bout d'une course de trente mètres.

Les Lisboètes ont semblé accuser le coup après ce but d'une équipe de Chelsea solide mais sans génie, mais c'est à ce moment qu'ils ont enfin trouvé l'ouverture sur le pénalty de Cardozo, consécutif à une main d'Azpilicueta.

Moins emballant, plus tendu, le match a failli tourner deux fois dans les dix dernières minutes.

D'abord en faveur de Benfica lorsque Cardozo, omniprésent a expédié une splendide demi-volée en direction de la lucarne que Cech a claqué en corner (82e).

Puis Lampard, qui détient depuis le week-end dernier le record de 203 buts inscrits sous le maillot de Chelsea, a eu le titre au bout du pied mais sa frappe puissante de l'extérieur de la surface a trouvé l'arête du but d'Artur (88e).

Alors que la prolongation approchait, Ivanovic a placé une imparable tête lobée à la suite d'un corner pour mettre fin aux débats et offrir un nouveau succès européen aux Blues.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant