Ligue des Champions : Zidane «heureux et fier» après la victoire du Real Madrid

le
0
Ligue des Champions : Zidane «heureux et fier» après la victoire du Real Madrid
Ligue des Champions : Zidane «heureux et fier» après la victoire du Real Madrid

Samedi soir à Milan, Zinedine Zidane est un peu plus entré dans la légende. A bientôt 44 ans, l'entraîneur du Real Madrid est devenu le premier entraîneur français à remporter la Ligue des Champions, après la victoire acquise dans la douleur face au grand rival de l'Atlético Madrid (1-1 puis 4-3 aux tirs au but). Le club madrilène a ainsi décroché sa 11e coupe aux grandes oreilles, dont trois avec le Marseillais, déjà vainqueur de la compétition en tant que joueur en 2002 et en 2014 comme adjoint de Carlo Ancelotti.

Que ressentez-vous après avoir gagné la Ligue des Champions comme entraîneur?

ZINEDINE ZIDANE. Heureux, heureux, heureux. Je suis vraiment content de ce qu'on a accompli tous ensemble. Ca signifie beaucoup de gagner la Ligue des Champions, pour les joueurs, les supporteurs, l'institution. Ce n'est jamais facile de la remporter, mais on a travaillé dur pour y arriver. Il a fallu se battre. Physiquement, on a beaucoup souffert. Les joueurs ont fini avec des crampes, mais c'est normal. Mentalement, il y avait beaucoup de pression. Mais on était préparés pour ça.

Vous l'avez gagné comme joueur, adjoint puis entraîneur principal...

J'ai eu l'opportunité de rentrer dans ce grand club, puis de l'entraîner. J'ai une équipe phénoménale, avec des joueurs de grand talent, qui nous ont permis d'accomplir une grande chose comme celle-là. Le président (Florentino Perez) m'a donné l'occasion d'entraîner ce grand club. Je gagne la Ligue des Champions comme joueur, adjoint et coach.  Je suis très heureux de le vivre dans les trois positions. Je suis tellement fier de faire partie de cette grande maison. C'est le club de ma vie. Il le sera toujours. Carlo Ancelotti m'avait souhaité de connaître ça comme entraîneur n° 1 en disant: tu verras ce que c'est. Il avait raison. C'est quelque chose de particulier.

Vous avez semblé rester calme pendant le match, est-ce le secret de la victoire?

Je ne sais pas si je suis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant