Ligue des champions: un Messi record envoie Barcelone en demie

le
0
MESSI ENVOIE BARCELONE EN DEMI-FINALE DE LIGUE DES CHAMPIONS
MESSI ENVOIE BARCELONE EN DEMI-FINALE DE LIGUE DES CHAMPIONS

par Mark Elkington

BARCELONE (Reuters) - Le FC Barcelone s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions en battant le Milan AC 3-1 grâce à un doublé sur penalty de Lionel Messi, qui a ainsi porté à 14 son propre record de buts sur une saison dans la compétition.

Le FC Barcelone égale quant à lui un record tout aussi impressionnant puisqu'il disputera les demi-finales pour la cinquième saison d'affilée, une performance que seul le Real Madrid avait déjà réalisée entre 1956 et 1960.

Les champions d'Europe en titre disputeront leur place en finale face à Chelsea ou au Benfica Lisbonne, qui s'affrontent mercredi à Londres. A l'aller, Chelsea l'a emporté 1-0 au Portugal.

"Nous avons dû batailler et nous sommes ravis d'être à nouveau en demi-finale", a dit à la télévision l'autre buteur catalan du jour, Andres Iniesta.

"L'équipe a encore pour ambition d'aller loin et d'essayer de gagner des trophées. C'est excitant d'être dans le dernier carré."

Une semaine après avoir muselé les attaquants catalans à San Siro (0-0), les Milanais ont craqué dès la 11e minute en offrant un penalty à Lionel Messi.

L'Argentin s'est fait justice lui-même après avoir été fauché par Luca Antonini alors qu'il venait de récupérer un ballon mal dégagé par le défenseur italien.

Bien organisés, les Milanais ont réussi à tenir malgré les rushes de Messi ou celui de Dani Alves, latéral plus offensif que jamais venu buter sur Christian Abbiati (26e).

Ils ont fini par trouver la faille par Antonio Nocerino qui trompait Victor Valdès de près après avoir été intelligemment servi par Zlatan Ibrahimovic (32e).

DÉJÀ 58 BUTS CETTE SAISON

Avec ce nul 1-1, le Milan AC avait un pied en demi-finale mais il ne l'a gardé que neuf minutes, le temps pour Lionel Messi d'inscrire sur un second penalty consécutif à une faute d'Alessandro Nesta sur Sergio Busquets.

Trois minutes plus tard, l'Argentin est passé tout près du triplé en embarquant dans sa course un ballon glissé par Andres Iniesta mais a vu Abbiati se détendre à propos.

Les Barcelonais sont repartis très fort en seconde période et il ne leur a fallu que quelques minutes pour sceller leur succès par l'entremise d'Andres Iniesta, qui a hérité d'un ballon contré après une nouvelle action de Messi au coeur de l'arrière-garde milanaise (53e).

Dès lors, les champions d'Europe en titre ont paru bien seuls sur le terrain et ont pu déployer quelques mouvements collectifs de haut vol, à l'image de celui lancé par Cesc Fabregas, relayé par Messi et conclu sur une frappe de peu à côté du remplaçant Thiago Alcantara (69e).

"Barcelone est la meilleure équipe de toutes, nous le savions. Je pense que nous avons bien débuté mais ils ont mieux joué en seconde période. Nous avons joué avec nos armes et nous partons sans regrets", a résumé le milieu de terrain italien Massimo Ambrosini.

Lionel Messi a bien tenté, encore, de percer la défense milanaise mais n'a pas pu accroître encore un record déjà porté dans la soirée à 14 buts.

Il était jusqu'à présent le meilleur buteur de l'histoire de la compétition sur une saison avec 12 buts, un total qu'avait également atteint le Néerlandais Ruud Van Nistelrooy en 2003 sous le maillot de Manchester United.

Le triple Ballon d'Or en titre continue de défier les statistiques avec ces 57e et 58e buts de la saison, quelques semaines après être entrés dans l'histoire du Barça en devenant son meilleur réalisateur.

Gregory Blachier pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant