Ligue des champions: tout est possible, selon José Mourinho

le
0
POUR JOSÉ MOURINHO, LE REAL PEUT ENCORE ESPÉRER ALLER EN FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
POUR JOSÉ MOURINHO, LE REAL PEUT ENCORE ESPÉRER ALLER EN FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

DORTMUND, Allemagne (Reuters) - La défaite 4-1 sur le terrain du Borussia Dortmund mercredi soir en demi-finale aller de la Ligue des champions n'a pas suffi à décourager l'entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, qui continue à rêver de finale.

Ses joueurs devront faire chavirer le Borussia mardi prochain à Santiago Bernabeu et, surtout, empêcher Robert Lewandowski d'inscrire un nouveau quadruplé comme lors du match aller en Allemagne.

"J'ai appris que tout était possible dans le football", a réagi José Mourinho à chaud en conférence de presse après ce camouflet. "Tout peut arriver la semaine prochaine."

"Si vous demandez à mes joueurs s'ils peuvent inverser la tendance, certains diront 'non'. Dans une heure, ils seront plus nombreux à répondre 'oui' et, demain, tout le monde dira que c'est possible", a ajouté le technicien portugais.

"Bien sûr, c'est très difficile, mais nous le pouvons. Lors d'une folle nuit où tout le monde joue au plus haut niveau. Bien sûr nous le pouvons", a-t-il insisté.

L'entraîneur du Real a moins d'une semaine pour revoir ses plans et trouver la faille dans une équipe de Dortmund qui, selon lui, a pleinement mérité sa victoire.

"J'ai vu une équipe qui était meilleure que l'autre, mentalement et physiquement. La meilleure équipe a gagné aujourd'hui. J'étais très fâché parce que les buts sont venus d'erreurs de notre part", a-t-il dit en guise de premier diagnostic.

Les défenseurs ont surtout échoué dans leur mission qui consistait à surveiller de très près Robert Lewandowski, dont José Mourinho se méfiait pourtant beaucoup avant le match.

"Nous savons tout de lui. Il mérite d'être félicité, mais nous l'avons beaucoup aidé", a déploré au micro de Sky Sports un José Mourinho d'autant plus déçu qu'il avait encore mis ses joueurs en garde à la pause.

"Nous avons perdu trop facilement le ballon et nous ne sommes pas parvenus à bloquer leurs contre-attaques. Beaucoup de joueurs n'ont pas fait un grand match"."

Raphaël Varane -pas toujours irréprochable contre le Borussia Dortmund- et ses coéquipiers ont maintenant quelques jours pour méditer sur leurs erreurs. Pour ne pas décevoir une nouvelle fois leur entraîneur.

Karolos Grohmann; Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant