Ligue des champions: sombre soirée pour les nouveaux riches

le
0
LE ZENIT S'INCLINE FACE AU MILAN AC EN LIGUE DES CHAMPIONS
LE ZENIT S'INCLINE FACE AU MILAN AC EN LIGUE DES CHAMPIONS

par Brian Homewood

PARIS (Reuters) - Le triplé de Cristiano Ronaldo et le but de Karim Benzema pour le Real Madrid ont illuminé mercredi une soirée de Ligue des champions sombre pour les clubs les plus dépensiers d'Europe, Zenit Saint-Pétersbourg, Paris Saint-Germain et Manchester City.

Aucun de ces trois nouveaux riches, qui ont inondé de leur manne le marché des transferts cet été, ne s'est imposé lors de la deuxième journée de la phase de groupes, y compris le PSG qui a perdu à Porto 1-0.

Les joueurs de Carlo Ancelotti ont essuyé contre le champion d'Europe 2004 leur premier revers de la saison en compétition. Zlatan Ibrahimovic, recruté au Milan AC pour environ 20 millions d'euros, a laissé filer ses rares occasions.

Le Suédois a notamment tenté un des ces gestes fous dont il détient le secret. Sur un centre de Jérémy Ménez, il a réalisé à l'aveuglette une aile de pigeon pour lober le gardien, qui a dû repousser le ballon en catastrophe.

James Rodriguez s'est montré moins exubérant mais plus réaliste devant le but à la 83e, au moment de battre le gardien Salvatore Sirigu qui a longtemps différé ce dénouement. Jusque-là, le 0-0 tenait du petit miracle.

Les joueurs du PSG n'ont pas encore de quoi s'affoler puisqu'ils totalisent trois points, à trois longueurs du FC Porto, en tête de la poule A, et à égalité avec le Dynamo Kiev qui a battu le Dinamo Zagreb (2-0).

"QUAND ON NE RESPECTE PAS UNE ÉQUIPE..."

L'autre club français engagé mercredi, Montpellier, a arraché un match nul 2-2 inespéré face à Schalke 04. A la 89e minute, les Héraultais, réduits à dix, étaient bien partis pour enchaîner une deuxième défaite consécutive en Europe.

Mais il faut croire qu'ils avaient retenu la leçon du premier match de leur histoire en Ligue des champions, perdu contre Arsenal, et Souleymane Camara a remis les siens à hauteurs d'une frappe enveloppée.

Voué au rôle de martyr du groupe B, Montpellier est troisième avec un point, devant l'Olympiakos le Pirée qui a perdu 3-1 contre Arsenal. Et prouvé au passage que leurs prochains adversaires avaient tout intérêt à ne pas les prendre de haut.

"Je pense que cette équipe nous a manqué de respect, à commencer par le coach (Huud Stevens), virulent. Quand on ne respecte pas une équipe, on le paie, c'est un scénario superbe", a commenté René Girard lors d'une conférence de presse.

Le Real Madrid a proposé moins de suspense sur le terrain de l'Ajax Amsterdam (4-1). Les Madrilènes ont certes attendu la 42e minute pour ouvrir le score mais, dès lors, plus rien n'a arrêté la machine Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé.

Au milieu du flot de buts du Portugais, Karim Benzema a réalisé un ciseau parfaitement exécuté dans la surface de réparation néerlandaise.

Sans surprise, le Real domine le groupe D, probablement le plus relevé, avec six points sur six possibles. Plus inattendu peut-être : le deuxième n'est pas Manchester City, mais le Borussia Dortmund.

Les champions d'Allemagne en titre ont tenu en échec les champions d'Angleterre en titre à l'Etihad Stadium (1-1), si bien qu'ils comptent désormais quatre points. Les Citizens n'en ont qu'un et peuvent commencer à s'inquiéter.

La situation est encore plus critique pour le Zenit Saint-Pétersbourg, qui a déboursé une centaine de millions d'euros cet été pour s'attacher les services de Hulk, arraché au FC Porto, et d'Axel Witsel, débauché au Benfica Lisbonne.

L'attaquant brésilien a marqué contre le Milan AC mais n'a pas empêché son nouveau club de s'incliner 3-2 à domicile.

Le Zenit accuse un retard de six longueurs sur Malaga, qui a battu Anderlecht 3-0 dans l'autre match du groupe C.

Simon Carraud pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant