Ligue des champions: Rudi Garcia demande du temps pour Lille

le
0
L'ENTRAÎNEUR LILLOIS RÉCLAME DU TEMPS
L'ENTRAÎNEUR LILLOIS RÉCLAME DU TEMPS

par Pierre Savary

LILLE (Reuters) - Rudi Garcia, entraîneur d'une équipe de Lille à la peine en Ligue 1, a réclamé mardi "du temps" pour ses joueurs, à la veille de leurs retrouvailles avec la Ligue des champions, face aux Biélorusses du BATE Borisov.

Eliminés dès la première phase la saison dernière, ils tenteront cette année leur chance dans le groupe F, où figurent également le Bayern Munich et les Espagnols de Valence, deux clubs bien plus réputés que Borisov.

Autant dire qu'une victoire mercredi serait bienvenue. Mais quelques réglages restent à faire, à en croire Rudi Garcia, dont l'équipe pointe à la onzième place du championnat de France.

"On a deux nouveaux joueurs (Ruyan Mendes et Salomon Kalou) dans notre escouade offensive. En plus, deux autres, Nolan Roux et Dimitri Payet, ne sont pas là depuis longtemps. Cela demande du temps et du travail, mais je suis confiant", a lancé Rudi Garcia lors d'une conférence de presse.

Interrogé sur l'animation offensive de son équipe et sur le rôle de l'ancien Sochalien Marvin Martin, le technicien lillois a aussi demandé de la patience.

"Il lui faut du temps, comme tous les nouveaux qui arrivent dans un club. (...) Il n'y a pas de débat sur son talent. Il arrive, c'est un grand joueur, il va nous faire une belle saison", a plaidé Rudi Garcia pour expliquer le début poussif de son équipe en championnat.

Rudi Garcia était accompagné de l'international ivoirien Salomon Kalou, rompu aux joutes européennes. Il a disputé la Ligue des champions lors des six dernières saisons avec son ancien club, Chelsea. Et il l'a remportée en mai dernier, juste avant son départ.

Absent lors du match nul en Ligue 1 samedi face à Troyes (1-1), il devrait réintégrer le onze de départ mercredi soir.

"C'est important de bien démarrer la compétition par une victoire, de nous mettre en confiance, avec trois points à la maison. Tu peux mieux voyager en essayant de faire un résultat ensuite", a insisté le milieu de terrain.

L'Ivoirien espère que son équipe "ne prendra pas le BATE Borisov à la légère et jouera sur ses qualités".

Invité à donner la recette pour remporter la compétition, il a fait cette seule confidence: "il faut travailler dur, c'est la seule méthode".

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant