Ligue des champions: Real et Bayern ont un pied en demi-finale

le
0
REAL ET BAYERN FAVORIS POUR DÉCROCHER UN BILLET EN DEMI-FINALE DE LIGUE DES CHAMPIONS
REAL ET BAYERN FAVORIS POUR DÉCROCHER UN BILLET EN DEMI-FINALE DE LIGUE DES CHAMPIONS

par Sonia Oxley

LONDRES (Reuters) - Si le Real Madrid et le Bayern Munich semblent avoir déjà un pied en demi-finale de la Ligue des champions, le FC Barcelone, avec ou sans Lionel Messi, devra encore compter avec le PSG, mercredi pour obtenir sa place dans le dernier carré.

Mardi, les Madrilènes se rendront à Istanbul pour défier Galatasaray avec l'avantage d'avoir remporté la première manche 3-0. Le lendemain, les Bavarois voyageront aussi, mais à Turin, avec un matelas de deux buts d'avance sur la Juventus (2-0).

Sauf retournement de situation, deux places de demi-finalistes sont donc déjà presque prises. Les quatre autres survivants ont encore le droit de rêver.

Le Borussia Dortmund reçoit Malaga mardi en ayant fait match nul 0-0 en Espagne. Mercredi, le Barça accueille le PSG qui lui a donné du fil à retordre mais reste en situation très favorable après le match nul 2-2 de la semaine dernière au Parc des Princes.

D'ordinaire, le talent de Messi et sa capacité à marquer dans chaque rencontre suffirait à faire penser que les Catalans trois fois titrés en sept ans vont se sortir aisément de cette rencontre.

Mais depuis sa sortie sur blessure mardi dernier contre les Parisiens, un doute sérieux plane sur la participation de leur étoile argentine à ce quart de finale retour.

Touché à la cuisse droite, le quadruple Ballon d'or a été laissé au repos le week-end dernier contre Majorque et s'est contenté de séances de renforcement et de soins.

"Il y a une vie sans Messi. Peut-être qu'elle n'est pas belle mais elle existe", écrit le Barça sur son site internet.

Ce week-end, les hommes de Tito Vilanova ont en tous cas prouvé qu'elle était possible. Ils ont écrasé Majorque 5-0 et l'éventuel remplaçant de l'Argentin, Cesc Fabregas, a inscrit un triplé.

"TROIS BUTS, C'EST UNE AVANCE CONFORTABLE"

Si le Real et le Barça tiennent leur rang cette semaine, l'Espagne pourrait avoir un troisième représentant dans le dernier carré: Malaga.

Mais avant de se rendre à Dortmund, on ne peut cependant pas dire que la préparation de ce quart de finale retour a été idéale.

En l'espace de quelques jours, le père de l'entraîneur de Malaga Manuel Pellegrini est décédé, l'avion de l'équipe a été touché par la foudre et le week-end s'est achevé par une défaite en Liga contre la Real Sociedad (4-2).

Le Real Madrid semble a contrario dans des conditions idéales pour aborder son déplacement en Turquie et décrocher pour la 24e fois de son histoire un billet pour les demi-finales de la Ligue des champions.

L'équipe de José Mourinho, largement remaniée, s'est imposée 5-1 samedi contre Levante et même sans Sergio Ramos et Xabi Alonso, qui seront suspendus mardi, rien ne semble en mesure de les empêcher de surmonter l'obstacle Galatasaray.

"Trois buts, c'est une avance confortable mais il faut que nous allions là-bas pour jouer et au moins pour marquer un but", estime l'attaquant Cristiano Ronaldo.

L'autre grand favori de ces quarts de finale, le Bayern est en pleine euphorie.

Ce week-end, les Bavarois ont décroché leur 23e titre de champion d'Allemagne en gagnant contre l'Eintracht Francfort (1-0) et peuvent donc se concentrer sur la C1 et, dans une moindre mesure, la Coupe d'Allemagne.

Battue 2-0 à l'aller, la Juventus peut tirer un peu d'espoir de ses statistiques à ce niveau de la compétition. En cinq quarts de finale disputés contre des clubs allemands, les Italiens se sont toujours imposés.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant