Ligue des champions: quitte ou double pour Lille à Moscou

le
0

par Pierre Savary

LILLE (Reuters) - Les footballeurs lillois jouent mardi à Moscou leur avenir en Ligue des champions, et seule une victoire contre le CSKA leur permettra de jouer la qualification

lors de la dernière journée à domicile face aux Turcs de Trabzonspor.

Pas besoin de calculatrice pour le Losc.

S'ils terminent les deux dernières rencontres de poule par deux victoires, les Lillois seront qualifiés, quels que soient les autres résultats. Toute autre configuration les

condamnera à regarder à la télévision la phase printanière de la plus prestigieuse compétition européenne.

"C'est simple: ça passe ou ça casse", résume l'entraîneur lillois, Rudi Garcia.

Malgré un nul 0-0, Lille s'est rassuré à Toulouse vendredi soir en fournissant une prestation de qualité, en se créant de nombreuses occasions de marquer, gâchées par de la

maladresse dans le dernier geste.

"J'espère que les buts que l'on n'a pas mis ce soir, on les gardera pour mardi", souriait le capitaine lillois Rio Mavuba après le match, conscient que ce résultat en Ligue 1 est

une bonne opération mais qu'un nul à Moscou, même en jouant bien, ne servirait strictement à rien.

"C'est notre demi-finale de Ligue des champions. Si on la gagne, on aura le droit de jouer une finale chez nous devant les Turcs", analyse Rudi Garcia.

"On est sereins, on est déterminés, on sait ce que nous avons à faire", ajoute le technicien lillois.

DE LA NEIGE À MOSCOU ?

L'inquiétude du Losc vient des conditions de jeu annoncées. Le thermomètre descend désormais largement au-dessous de zéro en soirée à Moscou et de la neige pourrait

accompagner les rêves européens du Losc.

"Quelles que soient les conditions, nous devons battre Moscou. On s'adaptera", souligne l'entraîneur lillois.

A l'aller, Lille qui menait 2-0 à vingt minutes de la fin et semblait avoir la rencontre en main s'était fait rejoindre 2-2 dans les dernières minutes de jeu.

Pour le déplacement moscovite, Rudi Garcia pourra compter sur l'Anglais Joe Cole et le Belge Eden Hazard. Les deux joueurs ont partagé le temps de jeu à Toulouse et

pourraient débuter ensemble à Moscou.

Les incertitudes se situent au niveau de la participation du défenseur central monténégrin Marko Basa, toujours gêné par une blessure à l'épaule. En cas de forfait, David

Rozehnal pourrait le suppléer dans l'axe de la défense.

L'autre point d'interrogation concerne Benoît Pedretti, absent à Toulouse en raison d'une douleur à la hanche. Le jeune Idrissa Gueye est prêt à le remplacer.

Moussa Sow, pourtant moins performant que la saison dernière, devrait encore mener l'attaque lilloise mais comme ses partenaires, il sait qu'il n'aura pas droit à l'erreur.

Pour jouer la qualification pour les huitièmes de finale le 7 décembre lors de la dernière journée de la phase de groupes, il faut impérativement gagner, donc marquer, à Moscou.

édité par Pascal Liétout et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant