Ligue des champions: quatre y sont presque

le
0

par Mike Collett

LONDRES (Reuters) - Le FC Barcelone, Manchester United, Porto et, plus surprenant, Malaga peuvent se qualifier dès cette semaine pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Ces quatre équipes ont en commun de dominer leur groupe respectif avec trois succès en autant de matches et une quatrième victoire leur suffira pour accéder au tour suivant alors qu'il restera encore deux journées.

D'autres n'en sont pas loin, comme Schalke 04, le Borussia Dortmund ou le Shakhtar Donetsk.

Leur fortune s'est jusqu'à présent faite aux dépens de grosses écuries déjà en danger. Chelsea, le tenant du titre, la Juventus Turin ou Manchester City sont ainsi en difficulté.

Arsenal n'est pas aussi mal embarqué que ces trois-là mais sa situation est inconfortable après la défaite à domicile face à Schalke 04 il y a deux semaines.

"La Ligue des champions entre dans sa phase critique et on ne peut plus se permettre aucune erreur", a prévenu le manager des Gunners, Arsène Wenger. "Mais ce groupe de joueurs est fort, nous avons confiance et nous irons à Schalke mardi en pensant que nous pouvons y obtenir un bon résultat."

Arsenal est deuxième avec six points, un de moins que Schalke. Olympiakos est troisième avec trois points et Montpellier n'en compte qu'un avant d'aller en Grèce.

BRAGA Y CROIT

Les choses sont plus simples pour Manchester United qui, sans briller, domine les débats dans le groupe H et se rend à Braga mercredi sur la lancée de sa prise de pouvoir, ce week-end, en Premier League.

Il y a quinze jours, Braga a mené 2-0 à Old Trafford avant de perdre 3-2 et l'entraîneur du club portugais, José Peseiro, voit dans ce début de match une raison d'espérer faire mieux à domicile.

"Nous connaissons les ressources et la valeur de Manchester United mais cela ne nous empêche pas de croire en nos chances, de penser que nous avons de bons joueurs, une bonne équipe et que nous sommes prêts à faire de bonnes choses pour gagner ce match si nous le pouvons", a-t-il dit.

Comme les Red Devils, le FC Barcelone peut se qualifier dès mercredi s'il va s'imposer sur le terrain du Celtic Glasgow.

C'est également le cas du FC Porto, qui se rend mardi à Kiev dans un groupe A où le Paris Saint-Germain sera en ballottage très favorable si Porto gagne et qu'il bat dans le même temps le Dinamo Zagreb au Parc des princes.

Malaga aura une tâche un peu plus compliquée sur le terrain du Milan AC. Mais les septuples champions d'Europe n'ont gagné que six de leur 27 derniers matches de Ligue des champions.

CITY AU BORD DU GOUFFRE

Tenant du titre, Chelsea a réalisé un début de campagne moyen - une victoire, un nul, une défaite - et ne peut se permettre de chuter chez lui face aux Ukrainiens de Donetsk qui ont gagné la première manche il y a deux semaines.

Ce succès a porté le Shakhtar en tête du groupe avec sept points, trois de mieux que les Londoniens et quatre de mieux que la Juventus. Les Danois de Nordsjälland n'ont qu'un point.

Chelsea peut s'appuyer sur un bilan flatteur ces dernières années - depuis la saison 2006-07, il n'a perdu que deux matches de Ligue des champions sur 34 à Stamford Bridge -, mais la Juventus l'a contraint au partage des points en début de compétition, mettant fin à une série de six victoires d'affilée.

Un résultat logique pour les champions d'Italie qui restent sur neuf matches nuls consécutifs en coupe d'Europe et viennent de connaître leur premier revers en Serie A (3-1 contre l'Inter) après 49 rencontres sans défaite.

Malgré ce coup d'arrêt, les Turinois semblent bien trop forts pour Nordsjälland, novice en Ligue des champions.

L'entraîneur danois, Kasper Hjumland, croit pourtant encore à la qualification, deux semaines après avoir tenu la Vieille dame en échec au Danemark. "Nos chances ne sont pas énormes mais nous y croyons", a-t-il dit.

Autre champion national en difficulté, Manchester City est dernier du groupe D, le plus relevé, avec un seul point contre sept au Borussia Dortmund, six au Real Madrid et quatre à l'Ajax Amsterdam qui l'a surclassé aux Pays-Bas (3-1).

Les Néerlandais, à la peine dans leur championnat et battus à domicile samedi par le Vitesse Arnhem, se rendent mardi en Angleterre avec l'idée de plomber pour de bon les Citizens.

"Nous avons manqué d'agressivité et n'avons pas joué notre jeu (samedi) mais je suis convaincu que ce sera différent mardi", a prédit l'entraîneur Frank De Boer.

Gregory Blachier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant