Ligue des champions: peur sur Londres

le
0

par Martyn Herman

LONDRES (Reuters) - Six clubs se disputent cette semaine les trois derniers billets pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions mais un seul attire tous les regards, Chelsea, en passe de devenir le premier tenant du titre éliminé dès le premier tour.

Jamais depuis l'instauration de la formule actuelle de la compétition le champion d'Europe n'a été bouté dès la phase de groupes.

C'est pourtant le sort promis aux Londoniens qui n'ont pas leur destin entre leurs mains. Un nul de la Juventus Turin sur la pelouse du Shakthar Donetsk, déjà qualifié, les condamnera même s'ils battent Nordsjälland à domicile mercredi.

L'arrivée de Rafael Benitez après le limogeage de Roberto Di Matteo, l'homme qui avait triomphé à Munich en mai, n'a rien changé aux résultats des Blues.

Deux nuls puis une défaite en Premier League ont sanctionné les débuts de l'Espagnol, conspué par ses propres supporters à chaque sortie.

"Nous devons nous améliorer sur le terrain pour que les supporters soient heureux", a-t-il dit sur le site internet du club.

"Nous avons des joueurs expérimentés, qui jouent à ce niveau depuis longtemps. A voir comment ils s'entraînent, il est clair qu'ils veulent faire mieux."

Dans le groupe G, le Celtic Glasgow et Benfica espèrent tous deux rejoindre le FC Barcelone en huitièmes de finale. Dans le groupe H, celui de Manchester United, il reste une place que convoitent Galatasaray et Cluj.

Pour les clubs déjà qualifiés, seul le classement final sera éventuellement en jeu, la première place offrant l'assurance de recevoir au match retour en huitièmes.

CITY POUR LA LIGUE EUROPA

L'Europe aura donc un oeil rivé sur Stamford Bridge et l'autre sur Donetsk, deux semaines après la claque reçue par Chelsea sur le terrain de la Juve (3-0).

Le début de saison flamboyant des Blues, qui n'ont plus gagné depuis sept matches toutes compétitions confondues, est bien loin. Nordsjälland n'a rien d'un adversaire insurmontable mais un succès ne suffira pas.

La Juventus Turin peut en effet condamner définitivement les Blues si elle prend un point en Ukraine. Sur son terrain, le Shakthar est redoutable. Mais la Vieille Dame est portée par l'élan de sa victoire 3-0 en Serie A dans le derby turinois.

Un succès offrirait en outre à la Juve, tenue en échec 1-1 au match aller chez elle, la première place du groupe E.

"On ne pourra pas entrer sur le terrain en espérant pouvoir la jouer facile. On doit jouer comme la Juve le fait toujours", a prévenu le milieu de terrain Claudio Marchisio.

"La victoire de samedi nous a donné beaucoup de motivation pour affronter le Shaktar qui est, à mon avis, l'équipe la plus difficile du groupe."

Mieux loti que Chelsea, le Celtic ne comptera que sur lui-même. S'il obtient un meilleur résultat à domicile contre le Spartak Moscou que Benfica à Barcelone, il atteindra les huitièmes pour la première fois depuis 2008.

Galatasaray est aussi en position idéale. Il se déplace à Braga, dernier du groupe H, et passera s'il fait au moins aussi bien que Cluj sur le terrain de Manchester United.

L'objectif de Manchester City, champion d'Angleterre en titre mais déjà éliminé, n'est plus aussi élevé.

Les Citizens peuvent encore accrocher un ticket pour la Ligue Europa mais devront pour cela aller s'imposer à Dortmund, assuré de finir premier du groupe D, et compter sur un faux pas de l'Ajax Amsterdam à Madrid face au Real.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant