Ligue des champions: Naples domine Chelsea

le
0
NAPLES DOMINE CHELSEA
NAPLES DOMINE CHELSEA

NAPLES (Reuters) - Naples a dû remonter un but face à Chelsea en huitième de finale aller de la Ligue des champions mardi devant le public volcanique de San Paolo pour se donner toutes les chances de qualifications pour le tour suivant (3-1).

Le tandem Ezequiel Lavezzi-Edinson Cavani a mis au supplice la défense londonienne, peu réputée pour son étanchéité: non content d'offrir deux passes décisives à son partenaire (39e et 65e), Cavani a lui aussi trouvé les filets (45e+2).

Les Blues de Chelsea avaient pourtant ouvert le score par l'intermédiaire de Juan Mata à la 27e minute de jeu.

Grâce à ce but inscrit à l'extérieur, tous les espoirs de Chelsea ne sont pas perdus avant le match retour prévu le 14 mars à Stamford Bridge.

Mais cette défaite cinglante dans le sud de l'Italie a de quoi donner des sueurs froides à André Villas-Boas, l'entraîneur londonien dont l'équipe est décrochée dans la course au titre en Premier League.

Le club restait sur un match nul 1-1 face à Birmingham, club de deuxième division, en Coupe d'Angleterre samedi.

Sous les yeux de son public, qui attend depuis 1990 de revivre un quart de finale de la plus prestigieuse compétition européenne, Naples montre ses intentions dès le coup d'envoi.

A la 10e minute, il faut une parade décisive de Petr Cech pour repousser la première occasion dangereuse de l'Uruguayen Cavani.

Contre toute attente, c'est finalement Chelsea qui prend les devants à la 27e minute. A la suite d'une intervention ratée du défenseur napolitain Paolo Cannavaro, Juan Mata hérite de la balle dans la surface et marque le premier but.

L'avantage des Londoniens ne dure pas plus d'une petite dizaine de minutes. Servi par Cavani sur le côté gauche, Lavezzi expédie une frappe enroulée hors de portée de Petr Cech.

L'Argentin n'avait jamais marqué en Ligue des champions.

La partie se retourne dans le temps additionnel de la première période, lorsque Cavani abandonne le rôle du passeur pour celui du buteur, grâce à une reprise peu académique de la poitrine.

A la 65e minute, Cavani lance l'assaut décisif vers les cages de Petr Cech. Sorti pour prendre l'attaquant de vitesse, le gardien londonien laisse ses cages grandes ouvertes pour le plus grand plaisir de Lavezzi.

Sans un sauvetage in extremis d'Ashley Cole à dix minutes de la fin du temps réglementaire, le score aurait pu être encore plus sévère pour Chelsea.

Brian Homewood, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant