Ligue des champions: Mourinho snobe encore Casillas

le
0
MOURINHO SNOBE ENCORE CASILLAS
MOURINHO SNOBE ENCORE CASILLAS

MADRID (Reuters) - L'entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, a expliqué mardi soir qu'Iker Casillas avait encore du travail devant lui pour justifier l'absence du gardien dans le groupe convoqué pour affronter Galatasaray mercredi en Ligue des champions.

Remis d'une fracture du pouce, l'international espagnol est apte à s'entraîner mais pas encore prêt, selon le technicien portugais, à disputer le quart de finale aller de la plus prestigieuse compétition européenne à Santiago Bernabeu.

Samedi dernier, déjà, Iker Casillas n'avait pas joué lors du match nul 1-1 du Real Madrid contre le Real Saragosse en Liga espagnole.

José Mourinho, qui aurait des relations tendues avec le joueur selon certains médias, a préféré appeler Diego Lopez, recruté en janvier, et deux produits de la formation madrilène, Antonio Adan et Jesus.

"(Casillas) s'entraîne bien. Il faut qu'il continue sur cette voie et qu'il attende sa chance", a affirmé l'entraîneur portugais lors d'une conférence de presse au stade Santiago Bernabeu.

L'ancien entraîneur de Chelsea a été assailli de questions sur le cas Casillas, mais les a toutes balayées. En particulier quand un journaliste lui a fait remarquer que le Real avait encaissé au moins un but lors de ses sept derniers matches.

José Mourinho a alors sorti une note de sa poche et a lu une série de commentaires émanant de ce journaliste: "Il ne devrait y avoir aucune loi qui garantisse à tel ou tel joueur de jouer", l'a-t-il cité. Ou bien encore: "Personne ne devrait être aligné en récompense de ce qu'il a gagné dans le passé."

Le technicien a par ailleurs refusé de se ranger à l'avis souvent partagé selon lequel Galatasaray serait l'équipe la plus faible des quarts de finale.

"Ils ont un entraîneur qui a l'expérience des matches de ce niveau", a déclaré José Mourinho, en référence à Fatih Terim, qui a brièvement entraîné le Milan AC et l'équipe nationale turque pendant plusieurs années.

"Ils sont à l'aise dans des matches comme celui-là. Ils n'ont pas peur de jouer ici. Ils ont des joueurs qui ont joué dans les plus grands clubs du monde", a-t-il ajouté. "Avec Didier Drogba, Wesley Sneijder et Burak Yilmaz, ils ont trois joueurs qui peuvent faire mal à n'importe quelle équipe."

La conférence de presse s'est conclue sur une note plus légère, lorsque les journalistes lui ont demandé s'il avait fourni à son homologue du PSG, Carlo Ancelotti, des vidéos pour l'aider à trouver les failles de Barcelone en vue du quart de finale entre les deux clubs.

"Tout est prêt, mais j'ai oublié de l'envoyer", s'est-il amusé.

La veille, Ancelotti avait lui aussi plaisanté sur ce sujet: "J'aimerais bien écouter Mourinho qui a beaucoup d'expérience contre le Barça... Mais le colis n'est pas arrivé."

Mark Elkington, Simon Carraud pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant