Ligue des champions: Montpellier veut continuer à grandir

le
0
MONTPELLIER POURSUIT CHEZ ARSENAL SON APPRENTISSAGE EN LIGUE DES CHAMPIONS
MONTPELLIER POURSUIT CHEZ ARSENAL SON APPRENTISSAGE EN LIGUE DES CHAMPIONS

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER (Reuters) - A force, ça va finir par rentrer. Pris en défaut jusqu'à lors sur son manque de rigueur, d'expérience voire d'engagement, Montpellier poursuit son apprentissage en Ligue des champions mercredi sur la pelouse d'Arsenal.

Les champions de France, derniers de leur groupe et éliminés de la course aux huitièmes de finale, n'ont rien à espérer de ce match si ce n'est se faire plaisir et continuer de grandir.

"Toute l'expérience emmagasinée, tout l'impact physique que l'on peut découvrir, et surtout la rigueur, doit nous servir pour la fin du championnat, c'est une certitude", a expliqué à Reuters René Girard, l'entraîneur montpelliérain.

S'il se projette ainsi, c'est que l'enjeu, à Londres, sera très limité pour le club de Louis Nicollin.

"En Ligue des champions, c'est cuit, pour la Ligue Europa, ce n'est pas cuit complètement", reconnaît Girard.

La seule chance héraultaise de poursuivre son aventure européenne passe par deux victoires, d'abord à Arsenal puis contre Schalke 04 à domicile.

Il faudra aussi compter sur deux défaites de l'Olympiakos, en Allemagne puis à domicile face à Arsenal, ou deux revers des Gunners, auxquels Montpellier devrait en outre reprendre une différence de buts particulière pour l'instant défavorable.

"C'est vrai que l'on n'a qu'un seul petit point. On pourrait être mieux, il aurait fallu faire un parcours à la maison plus consistant que ce que l'on a fait avec deux défaites à domicile", concède Girard.

DINDON

"Ce match est dans la continuité, pour continuer à grandir, explique le coach de Montpellier. On pourrait s'estimer un peu lésé par rapport à ce qu'il s'est passé, mais justement, quand je dis que l'on doit encore apprendre, c'est ça aussi."

Montpellier n'a pas démérité lors de ses rencontres de Ligue de champions mais ne compte pour l'instant qu'un seul nul pour trois défaites et aucune victoire.

Les Héraultais avaient ouvert le score contre Arsenal mais ont perdu 2-1 malgré une belle deuxième période. Ils ont mené chez eux contre Olympiakos avant de céder dans le temps additionnel (2-1). Ils avaient aussi pris les devants sur le terrain de Schalke, sans gagner (2-2).

"A chaque fois, on est un peu le dindon de la farce", avoue Girard.

Montpellier veut donc "aller chercher quelque chose à Arsenal" pour pouvoir "être digne". "Il y a des primes au match gagné et des points européens" en jeu, rappelle l'entraîneur héraultais, qui rêve d'une victoire en Angleterre.

Pour cela, Montpellier devra faire sans Garry Bocaly, John Utaka et Karim Aït-Fana blessés, Benjamin Stambouli (convalescence) et Souleymane Camara (suspendu).

Le club héraultais retrouvera par ailleurs face à lui son ancien meilleur buteur, Olivier Giroud, qui a encore marqué ce week-end avec les Gunners, vainqueurs de Tottenham 5-2 en Premier League.

"Il a retrouvé le chemin des filets, il est parti là-bas pour s'éclater, faire de bonnes choses, marquer des buts, ce qu'il sait très bien faire, souligne Girard. Maintenant, on fera tout pour qu'il ne le fasse pas contre nous."

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant