Ligue des champions: Montpellier et le PSG soulagés

le
0
MONTPELLIER ET LE PSG SOULAGÉS APRÈS UN TIRAGE AU SORT PLUTÔT CLÉMENT EN LIGUE DES CHAMPIONS
MONTPELLIER ET LE PSG SOULAGÉS APRÈS UN TIRAGE AU SORT PLUTÔT CLÉMENT EN LIGUE DES CHAMPIONS

PARIS (Reuters) - Montpellier et le Paris Saint-Germain ont hérité jeudi d'un tirage au sort clément qui leur évite les clubs les plus prestigieux d'Europe en phase de groupes de la Ligue des champions, au grand soulagement des joueurs des deux équipes.

Les Parisiens, qui n'avaient plus disputé la compétition depuis la saison 2004-2005, affronteront dans le groupe A le FC Porto, le Dynamo Kiev et le Dinamo Zagreb, trois clubs qui n'ont pas, en théorie, de quoi effrayer le PSG version qatarie.

Pour leurs premiers pas dans la cour des grands d'Europe, les Montpelliérains ont quant à eux été affectés à la poule B, en compagnie d'Arsenal, des Allemands de Schalke 04 et de l'Olympiakos Le Pirée.

Autant dire que le tirage réalisé à Monaco leur permet de caresser quelques espoirs.

"Ce sont des grands clubs, mais des grands clubs qui sont à notre portée", estime le défenseur héraultais Mapou-Yang-Mbiwa.

L'international français n'affiche aucun complexe face à ses futurs adversaires, nettement plus rompus que les champions de France aux joutes européennes, au point qu'il envisage déjà une qualification pour les huitièmes de finale.

"C'est notre première entrée en Ligue des champions avec Montpellier, il ne faudra pas la louper et faire les choses nécessaires pour avoir le maximum de points, et pourquoi pas passer", confie-t-il.

Son entraîneur, René Girard, ne le contredit pas.

"On peut se dire qu'on a tout à prouver et tout à faire, mais je pense que c'est un groupe où on peut avoir notre mot à dire", dit-il.

"GROS POISSONS ÉVITÉS"

Le technicien montpelliérain, qui connaît bien l'Europe pour l'avoir traversée de long en large quand il jouait aux Girondins de Bordeaux dans les années 1980, commence déjà à se projeter dans la compétition.

"Si on négocie bien (les matches à domicile), ça peut amener des choses intéressantes. Et puis après, il y aura peut-être moyen de ramener des points de quelque part..."

Même optimisme au Paris Saint-Germain, où l'on compte bien voyager loin en Ligue des champions au regard des sommes investies cet été dans le recrutement.

Les renforts de l'attaquant Zlatan Ibrahimovic et du défenseur Thiago Silva, en provenance du Milan AC, ont donné au club les moyens de rivaliser avec quelques uns des ténors européens.

"C'est un groupe ouvert, cela aurait pu être plus compliqué car de 'gros poissons' étaient en lice. Nous les avons évités", a déclaré le défenseur Christophe Jallet, cité par le site internet du club.

Le nouvel international colle toutefois l'étiquette de favori de son groupe au FC Porto, sacré champion d'Europe en 2004.

"Il faudra faire attention à Porto. Les clubs portugais ne réussissent pas beaucoup aux clubs français. Benfica nous a éliminé il y a deux ans (en Ligue Europa), à nous de tout faire pour que cela ne se reproduise pas."

La double rencontre avec le club portugais ne devrait pas freiner le club, si l'on en croit l'entraîneur Carlo Ancelotti.

"J'espère que nous accéderons en huitièmes de finale en terminant pourquoi pas premiers de ce groupe", anticipe l'Italien, qui a remporté deux Ligues des champions dans sa carrière d'entraîneur, avec le Milan AC.

Des trois clubs français engagés, Lille est sans doute celui qui a été le moins favorisé par le sort. Les nordistes trouveront sur leur route le Bayern Munich, finaliste malheureux la saison dernière, Valence, ainsi que les Biélorusses du BATE Borisov.

La première journée se déroulera les 18 et 19 septembre.

Simon Carraud et Dimitri Moulins à Montpellier, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant