Ligue des champions. Monaco - Villarreal : Bernardo Silva, la pépite du Rocher

le , mis à jour à 12:07
0
Ligue des champions. Monaco - Villarreal : Bernardo Silva, la pépite du Rocher
Ligue des champions. Monaco - Villarreal : Bernardo Silva, la pépite du Rocher

« Bernardo est différent. C'est un artiste. » Ces propos sont de Luis Campos, l'ancien directeur technique de l'ASM, à l'origine de la venue du joueur à Monaco. Sur les hauteurs de La Turbie, le jeune milieu Bernardo Silva (22 ans) est souvent décrit comme l'élément le plus talentueux de l'effectif monégasque. Débarqué de Benfica à l'été 2014 sans aucune référence (un seul match disputé en D 1 portugaise), le protégé de Jorge Mendes a aussitôt marqué les esprits. Que ce soit à l'entraînement, où chacun loue son professionnalisme, ou lors des matchs officiels. Cette saison, le milieu offensif s'est d'ailleurs déjà illustré en marquant à deux reprises (face à Guingamp et lors du match aller à Villarreal).

 

« Si on réfléchit bien par rapport à l'évolution du football, les qualités de Bernardo sont évidentes, souffle Campos, toujours admiratif. En fait, il a tout pour aller très haut. Pourquoi ? D'abord parce qu'il est technique, agile. Mais sa plus grande qualité, c'est sa prise de décision. Il pense et il exécute plus vite que les autres. Qu'il soit sous pression ou dans des espaces réduits avec des blocs défensifs très bas et très compacts, il prend toujours la bonne décision. C'est pour cela qu'on le considère déjà comme une pépite. »

 

D'ailleurs, Jardim ne cesse d'en prendre soin, convaincu de son importance dans l'équipe. Blessé à la cuisse droite en mai dernier, Bernardo a été contraint de déclarer forfait pour l'Euro 2016, d'où la volonté du manageur monégasque de le ménager en ce début de saison. « Oui, c'est vrai, Jardim le protège, parce qu'un joueur comme lui a besoin d'être frais, reprend Campos, qui a repéré le joueur à l'âge de 15 ans. Il a besoin de ça pour être créatif. Mais à Monaco, il a beaucoup progressé grâce à Jardim. Leo insiste aussi sur le fait qu'il doit être plus efficace et plus vertical dans son jeu. Dans cette phase de finalisation, il peut ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant