Ligue des champions : Monaco peut s'en vouloir

le , mis à jour le
0
Carvalho et Morata sur l'action du penalty transformé par Vidal pour une victoire 1-0 de la Juventus.
Carvalho et Morata sur l'action du penalty transformé par Vidal pour une victoire 1-0 de la Juventus.

La Juventus a pris une sérieuse option sur la qualification en dominant sur sa pelouse à Monaco (1-0) à l'occasion du quart de finale aller. Globalement dominateurs mais pas toujours sereins derrière, les Italiens ont fait la différence à l'heure de jeu sur un penalty transformé par Vidal. Les joueurs du Rocher peuvent regretter les quelques opportunités nettes qu'ils ont eues, notamment en début de match. Dans une semaine, il faudra impérativement marquer et a priori ne pas prendre de but pour espérer rallier le dernier carré.

Ferreira-Carrasco manque le coche

Fidèles à leur philosophie de jeu, les Monégasques ont abandonné le ballon à leurs adversaires. Comme d'autres avant eux, les Turinois ont peiné à trouver des espaces face à un bloc très bas et regroupé devant ses 18 m. Et c'est d'ailleurs Monaco qui aurait pu cueillir à froid les Italiens en début de partie. Sans un Buffon attentif, qui a sauvé les siens devant Ferreira-Carrasco (10e) avant de sortir un tir vicieux de Martial (11e), le scénario aurait pu être parfait pour le club du Rocher, qui a parfois réussi à rivaliser avec cette Juve, dont l'efficacité et l'expérience ont fini par faire la différence.

Positionnée dans le camp monégasque, la Vieille Dame est montée en régime sans parvenir à créer de réels décalages. Tévez a été le plus remuant, avec deux essais bloqués par Subasic (7e, 27e) et surtout un service cinq étoiles pour Vidal, qui a trop enlevé sa frappe...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant