Ligue des champions : Monaco est bien lancé

le
0
Ligue des champions : Monaco est bien lancé
Ligue des champions : Monaco est bien lancé

Les vacances sont bel et bien terminées. Hier soir, Monaco a mis une heure à le réaliser. Une heure au cours de laquelle le club du Rocher a d'abord offert un spectacle très moyen, avant de passer à deux doigts du pire. Mais, pour son premier match officiel de la saison, l'ASM version 2015-2016 a fait du 2014-2015 et signé, sur la pelouse synthétique de Berne, une victoire pleine d'efficacité (3-1). Pour ce crucial 3e tour préliminaire de la Ligue des champions — celui où la musique ne retentit pas encore, et où les stades sont à moitié vides —, Leonardo Jardim n'a pas voulu prendre de risque.

L'ex-Parisien Hoarau rate l'ouverture du score

Face aux Young Boys, le coach portugais n'avait pas aligné ses jeunes garçons. Pas les nouveaux, en tout cas, à l'exception de Cavaleiro et Pasalic. Ce sont pourtant les recrues, avec une tête de Carrillo (72e) sur son premier ballon, et une demi-volée de Pasalic (75e), qui ont notamment permis à Monaco de s'imposer.

Malmenés en début de seconde période après un premier acte sans grande intensité, les Monégasques ont failli concéder l'ouverture du score à trois reprises. D'abord à la 51e quand le Japonais Kubo a trouvé le poteau de Subasic d'une puissante frappe. Six minutes avant que l'ex-Parisien Guillaume Hoarau, finalement aligné d'entrée, ne croise trop sa tête devant un but grand ouvert... Après un cafouillage dans la surface monégasque, Kurzawa a même dû effectuer un sauvetage sur sa ligne pour éviter aux siens de se mettre en fâcheuse posture (62e). Deux minutes plus tard, l'international français débloque la situation (64e, 1-0) et permet à Monaco, sur sa première frappe cadrée, de se libérer.

Au Stade de Suisse, les Monégasques ont affiché lors de la dernière demi-heure un niveau plus conforme à ce qu'ils avaient montré en amical, face à Eindhoven (3-1) ou Mayence (5-1). Et même si Berne est revenu à 2-1 (74e) durant l'espace d'une minute, le collectif ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant