Ligue des champions: match couperet pour Marseille à Dortmund

le
0

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - Battus tous les deux lors de la journée d'ouverture de la Ligue des champions, Dortmund et Marseille se retrouvent mardi dans la Ruhr pour un match déjà couperet.

Les deux formations se sont inclinées sur le même score, 2-1, Dortmund en déplacement à Naples, l'OM contre Arsenal au Stade Vélodrome.

"Ils sont favoris, on arrive sans pression pour refaire un bon coup là-bas", espère André Ayew, qui a inscrit son premier but de la saison samedi à Lorient où Marseille s'est imposé 2-0.

Comme tous les joueurs olympiens, le milieu de terrain garde en mémoire l'exploit réalisé il y a deux ans sur la pelouse allemande.

Rapidement mené au score 2-0, l'OM s'était imposé 3-2 grâce à des réalisations de Loïc Rémy, d'André Ayew et de Mathieu Valbuena.

"Cela reste pour moi mon plus beau but et l'un des plus importants au regard du scénario du match", se souvient Valbuena qui avait donné la victoire aux siens en inscrivant le but décisif à la 87e minute de jeu.

Ce succès avait ouvert la voie de la qualification du club pour son premier quart de finale en Ligue des champions depuis son triomphe en 1993.

Pour créer l'exploit face au vice-champion d'Europe en titre, Marseille puisera dans la confiance emmagasinée grâce à deux victoires de rang en L1, où l'OM pointe à la troisième place du classement, à une longueur du duo, Monaco - Paris Saint-Germain.

"ON SAIT CE QUI NOUS ATTEND"

"C'est dans la tête que cela se joue", estime le milieu de terrain Benoît Cheyrou. "La difficulté est de se remettre mentalement dans un état d'esprit de combattant pour élever son niveau de jeu tous les trois jours".

En se montrant réaliste samedi à Lorient, à défaut d'être flamboyant, l'OM a démontré sa capacité mentale à maîtriser son sujet, mais sa première mi-temps très terne a souligné un manque de fraîcheur physique née de l'accumulation des matches.

"Il y a de la fatigue qui pointe, c'est certain. Il faut travailler sur la récupération et la mobilisation pour faire face aux grandes échéances que sont Dortmund mardi, puis le Paris Saint-Germain dimanche", reconnaît Mathieu Valbuena.

"On sait ce qui nous attend en Allemagne mais on sait aussi que l'on est capable de créer l'exploit. On l'a déjà fait", ajoute l'international français.

Toujours privé d'André-Pierre Gignac en attaque et de Jérémy Morel en défense, l'OM connaît la recette du succès.

"On sait qu'il faut jouer au sol et vers l'avant. On sait qu'il faut ouvrir sur les côtés", martèle l'entraîneur Elie Baup, qui n'est cependant que rarement parvenu à appliquer cette recette pendant tout un match cette saison.

Leader de la Bundesliga après sa large victoire sur Fribourg (5-0), Dortmund sera privé du défenseur international Marcel Schmelzer, blessé à la cuisse, et de son gardien Roman Weidenfeller, qui a écopé d'un carton rouge à Naples il y a deux semaines.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant