Ligue des champions: Malaga et Porto qualifiés, City fataliste

le
0
MALAGA EN HUITIÈMES DE FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
MALAGA EN HUITIÈMES DE FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

LONDRES (Reuters) - Porto et Malaga, qui fait cette année ses débuts en Ligue des champions, sont devenus les deux premières équipes qualifiées pour les huitièmes de finale, sans attendre la fin de la phase de groupes.

Pour y parvenir, les deux admis se sont contentés de matches nuls, face au Dynamo Kiev pour Porto (0-0) et face au Milan AC pour Malaga (1-1), qui leur permettent de totaliser dix points dans leur poule respective.

Après quatre matches, la situation est nettement moins reluisante pour le Dinamo Zagreb et Montpellier, qui ont déjà fait une croix sur le tour suivant, et, plus surprenant, pour Manchester City.

Les champions d'Angleterre ont fait match nul (2-2) à domicile contre l'Ajax Amsterdam. Encore a-t-il fallu qu'ils reviennent au score puisque les Néerlandais ont mené 2-0 après le doublé signé Siem de Jong (10e, 17e).

Grâce à ses deux buteurs, Yaya Touré (22e) et Sergio Agüero (74e), Manchester City a sauvé les meubles et, pour le moment, ses chances de qualification.

Mais le club reste bon dernier du groupe D, le plus relevé de la compétition, avec 2 points. L'Ajax en compte quatre, tandis que le Borussia Dortmund et le Real Madrid occupent les deux premières places avec, respectivement, 8 et 7 points.

Les Citizens n'ont plus d'autre choix que de gagner leurs deux prochains matches dans le mois qui vient, contre les champions d'Espagne puis contre les champions d'Allemagne. Tout en priant pour des résultats favorables dans les autres matches.

Ce qui fait dire à l'entraîneur Roberto Mancini que les dés sont jetés, ou presque: "Il n'y a plus d'espoir."

"Nous pouvons avoir au mieux huit points. Si nous finissons avec huit points et que nous nous qualifions, alors nous pourrons gagner la Ligue des champions car tel sera notre destin."

Real et Borussia ont fait match nul (2-2), avec des buts de Pepe et de Mesut Özil d'un côté, et de Marco Reus et Mario Götze pour les Allemands.

"IL FAUDRAIT UN MIRACLE"

Les choses sont encore plus claires pour Montpellier et le Dinamo Zagreb: aucune des deux équipes, qui n'ont pas gagné le moindre match jusqu'à présent, ne sera présente en huitièmes de finale.

Les Montpelliérains ont perdu sur le score de 3-1 en Grèce face à l'Olympiakos. La faute à un manque d'expérience, si l'on en croit les joueurs, et à une fébrilité défensive qui a coûté à l'équipe deux buts en fin de match.

En théorie, le club peut encore accrocher la troisième place, qui offre un strapontin pour la Ligue Europa. Mais l'entraîneur René Girard lui-même peine à y croire: "Je crois qu'il faudrait être réaliste, il faudrait un miracle."

Les lois de l'algèbre, en effet, sont implacables: avec un point, soit cinq de moins que l'Olympiakos, Montpellier est condamné à gagner ses deux prochains matches, y compris sur le terrain d'Arsenal dans deux semaines.

Le Dinamo n'a pas non plus pesé très lourd face au Paris Saint-Germain (4-0). Et Alex (16e), Blaise Matuidi (61e), Jérémy Ménez (65e) et Guillaume Hoarau (80e) en ont profité pour marquer, à chaque fois sur des passes de Zlatan Ibrahimovic.

Les résultats de la soirée n'ont pas eu d'incidence sur la hiérarchie du groupe A: Porto premier avec 10 points, PSG deuxième avec 9 points, Kiev troisième avec quatre points, et zéro pour le Dinamo.

Un match nul serait donc suffisant pour le PSG face à Kiev dans deux semaines pour mettre un deuxième pied en huitièmes de finale où le club rejoindrait Porto et Malaga.

Quatorze places au total restent à prendre. Le FC Barcelone et Manchester United pourront réserver les leurs dès mercredi à condition de faire de bons résultats contre le Celtic Glasgow et Braga.

Simon Carraud pour le service français, édité par Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant