Ligue des champions: Malaga crie au complot après son élimination

le
0
MALAGA PARLE DE RACISME APRÈS SON ÉLIMINATION EN LIGUE DE CHAMPIONS
MALAGA PARLE DE RACISME APRÈS SON ÉLIMINATION EN LIGUE DE CHAMPIONS

par Iain Rogers

BARCELONE (Reuters) - Malaga, qui faisait ses débuts en Ligue des champions cette saison, a laissé entendre que la malchance n'était peut-être pas le seul facteur expliquant sa courte défaite mardi en quart de finale retour contre le Borussia Dortmund.

Après un match nul 0-0 à l'aller, le club espagnol a pensé tenir sa qualification lorsqu'il a mené 2-1 en toute fin de match au retour en Allemagne, avant de voir le Borussia marquer deux fois dans le temps additionnel pour finalement l'emporter.

Les ralentis de la télévision ont montré que plusieurs joueurs du club de Bundesliga étaient hors jeu lors du troisième but et l'entraîneur de Malaga, Manuel Pellegrini, a eu du mal à contenir sa colère contre les officiels de match.

"Sur ce match, nous ne pouvions pas, ou on n'a pas voulu que nous puissions aller plus loin", a-t-il dit en conférence de presse.

"Une fois que nous avons pris l'avantage 2-1, il n'y a plus eu d'arbitrage", a ajouté le Chilien. "Ils nous ont fait reculer à coups de coudes. Il y aurait dû y avoir deux expulsions, il y a deux hors jeu sur le troisième but qui n'ont pas été sifflés (...) Nous terminons avec des sentiments amers."

L'ailier Joaquin, qui avait donné un premier avantage à Malaga à la 25e minute, et le propriétaire qatari du club, le cheikh Abdullah Al Thani, ont encore été plus diserts.

PLATINI NOMMÉMENT MIS EN CAUSE

Sur son compte personnel Twitter, Al Thani parle de "racisme" et appelle l'UEFA, instance dirigeante du football européen, à ouvrir un enquête.

Joaquin a, lui, suggéré que Michel Platini, le président de l'UEFA, avait peut-être quelque chose à voir avec cette défaite.

L'ancien international français est très impopulaire à Malaga, qui a été exclu par l'UEFA de la prochaine compétition européenne pour laquelle il pourrait se qualifier d'ici 2017 en raison de ses difficultés financières.

"Nous suspectons Platini et tous les autres d'être impliqués", a dit Joaquin à une radio espagnole. "Parce que nous sommes Malaga et pas le Real Madrid, c'est plus facile de nous faire ça", a-t-il ajouté.

Reste que Malaga a réussi sa première intrusion au plus haut niveau européen et que l'équipe va désormais devoir laisser son amertume derrière elle pour tenter de se qualifier pour une coupe continentale la saison prochaine.

Elle n'a en effet pas perdu tout espoir puisqu'elle a fait appel de la sanction de l'UEFA devant le Tribunal arbitral du sport.

Malaga est actuellement sixième de la Liga, à quatre points de la Real Sociedad qui occupe la quatrième et dernière place qualificative pour la prochaine Ligue des champions.

"Nous avons tous fait un effort surhumain, et sortir de la compétition sur une erreur comme celle-là, ça fait mal", a dit l'attaquant Roque Santa Cruz à la télévision espagnole.

"Maintenant, il faut garder le moral et aborder la fin de la saison de la meilleure des façons", a ajouté le Paraguayen.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Grégory Blachier et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant