Ligue des champions : Lyon peut presque s'en vouloir

le , mis à jour le
0
Maxime Gonalons et les Lyonnais, battus à domicile par la Juventus (0-1).
Maxime Gonalons et les Lyonnais, battus à domicile par la Juventus (0-1).

Lyon continue de payer pour apprendre, et à ce niveau de compétition, les moindres détails comptent. Pour exister face à une équipe chevronnée comme la Juventus, il faut être clinique, chirurgical. Il fallait un exploit à l'OL pour espérer renverser la Vieille Dame. Cet exploit n'a pas eu lieu. En dépit de circonstances de match assez favorables, les Lyonnais se sont inclinés sur le tard (0-1) et compromettent sérieusement leurs chances de voir les 8es de finale. Il faudra un exploit encore plus grand à Turin pour espérer rester dans le coup.

Vite, très vite, Lyon a pu mesurer à quel point il lui serait difficile de tirer son épingle du jeu dans cette partie. Car la Juve, avec une certaine autorité, a pris le contrôle des opérations. Higuain (5e, 25e, 44e) et Bonucci (8e, 45e) auraient pu placer les Italiens devant. Au lieu de ça, c'est le défenseur transalpin qui a bien failli relancer un OL alors moribond. Un plaquage en pleine surface sur le jeune Diakhaby, 19 ans et titulaire en défense côté Gones, a offert à Lacazette une occasion inespérée. Mais Buffon a fait parler sa grandeur en détournant le penalty de l'attaquant rhodanien (36e).

Buffon au top

Et malheureusement pour Lyon, ce n'était que le début du festival « Gigi ». Au moment où l'OL sortait un peu de sa torpeur, Buffon s'est mué en un rempart infranchissable devant Fekir (50e) puis Tolisso (70e). Plusieurs sauvetages bienvenus, car...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant