Ligue des champions: Lyon part à Zurich avec un peu d'avance

le
0
L'OL À ZURICH POUR TENTER DE SE RAPPROCHER DE LA LIGUE DES CHAMPIONS
L'OL À ZURICH POUR TENTER DE SE RAPPROCHER DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

par André Assier

LYON (Reuters) - L'Olympique lyonnais poursuit ce mardi à Zurich sa quête d'une qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions, fort d'un avantage court mais précieux (1-0) acquis au match aller du troisième tour préliminaire.

Troisième de Ligue 1 l'année dernière, l'OL a engagé une course à obstacles puisqu'il lui faut passer deux tours pour s'inviter parmi les 32 meilleures équipes du continent. En cas de qualification mardi, un barrage suivra, fin août.

Au match aller, à Gerland, les Lyonnais ont été ballottés par les joueurs du Grasshopper, très en jambes et rien ne dit que le but de Milan Bisevac va suffire.

"Nous étions avertis que ce serait difficile", reconnaît l'attaquant Alexandre Lacazette.

"Nous avons a fait un premier pas mais le deuxième peut être encore très difficile parce qu'ils n'auront plus rien à perdre et que nous, nous aurons cette petite pression. C'est à nous de bien gérer les évènements et de remporter ce match."

Avoir gagné sans prendre de but reste un avantage majeur à en croire les statistiques. Dans l'histoire européenne, 58% des équipes l'ayant emporté 1-0 à l'aller se sont qualifiées.

Mieux, Lyon s'est retrouvé à 12 reprises dans ce cas dans son histoire continentale. A chaque fois, il est passé.... sauf la dernière, en huitièmes de finale de la Ligue des champions, en mars 2012 face à Nicosie. Défaits 1-0 au retour, les Lyonnais avaient été éliminés aux tirs au but.

DÉTERMINATION

Comme toujours dans ce scénario, l'OL sait qu'il ferait un grand pas en marquant à Zurich, où son adversaire va prendre l'initiative. "Si nous concrétisons, ce but comptera double. Et lors du match retour Zurich devra se découvrir", résume l'entraîneur, Rémi Garde.

Si le Grasshopper n'est pas un grand nom européen, sa prestation de l'aller, où le gardien lyonnais Anthony Lopes a été sauvé deux fois par les montants en première période, incite à la prudence.

"Mais je note que sur le match aller, nous avons marqué sur coup de pied arrêté. Dans un cas comme celui-ci, cela veut dire qu'il y a de la détermination face à un adversaire déterminé", préfère relever Rémi Garde.

L'état de forme pourrait compter aussi. Lyon ne reprend la Ligue 1 que le week-end prochain alors que Zurich a déjà disputé quatre journées. La dernière, samedi, a été sanctionné par un nul 0-0 à Lausanne mais en l'absence de la plupart des titulaires, préservés pour mardi.

Rémi Garde fera, lui, sans Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand -auxquels le club cherche toujours un point de chute- et devrait aligner la même formation qu'à l'aller.

Seul le latéral gauche Mouhamadou Dabo est incertain à cause d'une gêne à la cuisse. Il pourrait être suppléé par Samuel Umtiti, puisque la dernière recrue Henri Bedimo n'est pas qualifiée, ce qui entraînerait la titularisation de Bakary Koné en défense centrale.

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant