Ligue des champions: Lyon lance sa saison contre Zurich

le
0
LYON OUVRE SA SAISON AVEC ZURICH
LYON OUVRE SA SAISON AVEC ZURICH

par André Assier

LYON (Reuters) - L'Olympique Lyonnais, contraint de passer cet été par les tours préliminaires de la Ligue des champions, est le premier club français à lancer sa saison, dès mardi soir, face au Grasshopper Zurich.

Pour sa 17e participation européenne de suite, l'OL inaugure la nouvelle formule imposée au troisième de Ligue 1: il doit passer par un tour de qualification, puis par les barrages avant d'accéder -dans le meilleur des cas- à la grande Europe.

Le septuple champion de France doit ce parcours doublement périlleux à l'indice UEFA de la France, désormais sixième nation européenne derrière le Portugal selon les calculs de l'instance dirigeante du football continental.

Le Paris Saint-Germain -champion en titre- et l'Olympique de Marseille, son dauphin, sont quant à eux dispensés de ces matches éprouvants, qui obligent à puiser dans les ressources au coeur de l'été.

Avant sa première journée de Ligue 1, prévue le 10 août contre Nice, Lyon aura déjà disputé deux rencontres et, en cas de succès, le club en aura deux autres dans le courant du mois d'août.

L'OL n'a pas intérêt à prendre ces rendez-vous à la légère, d'autant que les ressources générées par la qualification offriraient une bouffée d'air frais au club. Mais, à en croire l'entraîneur Rémi Garde, cette motivation ne suffit pas.

"Si l'argent faisait courir plus vite ça se saurait", a-t-il dit lundi lors d'une conférence de presse. "Je crois que c'est l'envie de se surpasser, c'est l'envie de réussir ensemble et de se qualifier pour la Ligue des champions."

"ON EST PRÊT"

En face, Zurich ne fait pas figure d'épouvantail.

Les Suisses sont 195es à l'indice UEFA des clubs, leur dernière apparition à ce niveau remonte à 2003 après un 27e et dernier titre national à ce jour, et leur dernière participation à la phase de poules date de la saison 1996-1997.

Mais Zurich a l'avantage d'avoir déjà débuté son championnat depuis trois semaines. Et, jusque-là, le club a réussi son début de saison, avec deux victoires pour un match nul.

La saison dernière, le Grasshopper a terminé dauphin du FC Bâle avec la deuxième meilleure défense du pays et la quatrième meilleure attaque d'un championnat qui compte dix équipes.

De son côté, Lyon se présente avec le bénéfice psychologique du bon match nul 2-2 réalisé en amical la semaine dernière contre le Real Madrid.

"Je pense qu'on est prêt comme je l'ai dit après le match contre le Real Madrid", selon Rémi Garde. "D'une part parce qu'on avait bien travaillé jusque-là et d'autre part, ce match nous a permis d'élever notre rythme de jeu."

Un avis partagé par le défenseur Mouhamadou Dabo: "Ça nous a apporté de la confiance", a-t-il dit lors de la même conférence de presse.

"On a fait une bonne entame de match avec de la disponibilité et du mouvement. On va continuer de bien travailler à l'entraînement. Le Real Madrid c'était un match amical mais demain ça sera autre chose."

Pour cette entrée en lice, Rémi Garde a à sa disposition l'ensemble de son groupe, à l'exception du milieu de terrain Rachid Ghezzal, blessé au dos.

L'attaquant Bafétimbi Gomis, en instance de transfert et écarté du groupe depuis le début de la préparation lyonnaise, ne fait pas partie de l'effectif appelé par Rémi Garde.

Edité par Simon Carraud et Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant