Ligue des champions: Lille sauve l'honneur, pour rien

le
0
LILLE SAUVE L'HONNEUR EN LIGUE DES CHAMPIONS
LILLE SAUVE L'HONNEUR EN LIGUE DES CHAMPIONS

MINSK (Reuters) - Battu lors de ses quatre premiers matches de Ligue des champions, Lille a sauvé l'honneur mardi en allant s'imposer 2-0 sur la pelouse du BATE Borisov mais malheureusement pour les supporters du Losc, cette victoire ne servira à rien.

Mais elle réjouira Valence, car ce premier résultat de la soirée qualifie les Espagnols qui ont trois points de plus que Borisov et l'avantage à la différence de buts particulière en cas d'égalité à l'issue du dernier match dans deux semaines.

Pour continuer à entretenir l'infime espoir d'être repêchés en Ligue Europa et aider la France à améliorer son indice UEFA, les hommes de Rudi Garcia se devaient de remporter leur rencontre par trois buts d'écart.

Djibril Sidibé (14e) et Gianni Bruno (31e) ont bien rempli les deux tiers du contrat en première période mais le tableau d'affichage du stade de Minsk, quasi invisible en raison d'un épais brouillard, est resté bloqué à 2-0 jusqu'au coup de sifflet final.

Ce résultat condamne donc les Lillois à terminer derniers de leur groupe et ce, quel que soit leur résultat dans quinze jours face à Valence.

Le BATE Borisov, troisième avec six points avant le match de la soirée entre le club espagnol (9) et le Bayern Munich (9), peut encore espérer se qualifier pour les huitièmes de finale de la C1. A condition que les Allemands perdent dans la soirée à Mestalla.

"On peut dire que c'est dommage de ne pas avoir concrétisé l'une de nos nombreuses occasions et de marquer ce troisième but qui nous aurait permis continuer à espérer pour la Ligue Europa", a réagi à chaud, au micro de beIN Sport, Rudi Garcia.

"Mais comment ne pas être fier de mes jeunes ce soir ? Ils ont parfaitement répondu à mon attente. C'est une bonne satisfaction pour l'avenir", a-t-il poursuivi.

"C'était important de marquer des points en Ligue des champions (...) On était très revanchard et on avait envie de montrer qu'on pouvait le faire."

EN VAIN

Pourtant, comme l'année dernière, le Losc quitte la C1 à la dernière place de son groupe, le coeur plein de regrets.

Lors de sa campagne précédente, Lille avait pris la mauvaise habitude de souvent concéder des matches nuls après avoir mené au score ou de s'incliner après avoir fait le jeu. Cette fois-ci, les Dogues n'ont fait que perdre avant leur sursaut de mardi soir.

D'abord à domicile, à la surprise générale, contre le BATE Borisov (3-1), puis à Valence (2-0) et enfin deux fois contre le Bayern, 1-0 à Villeneuve d'Ascq et 6-1 à l'Allianz Arena.

En alignant quasiment son équipe réserve à Minsk, Rudi Garcia paraissait résigné à ne pas se battre jusqu'où bout pour la C3.

Mais visiblement, les seconds couteaux en avaient décidé autrement puisque les deux réalisations lilloises sont venues des habituels remplaçants.

Il y a d'abord eu un but de toute beauté signé Djibril Sidibé, une frappe enroulée décochée en dehors de la surface, côté droit, qui est venue se loger dans la lucarne opposée de Andreï Gorbunov (14e).

Puis une reprise instantanée au niveau du point de penalty de l'espoir belge Gianni Bruno (31e), après un excellent travail conclu par un centre côté gauche du jeune Lucas Digne.

En deuxième période, Rudi Garcia s'est mis à y croire, au vu de son coaching. Mais les entrées conjuguées des titulaires habituels que sont Nolan Roux (64e) et Dimitri Payet (70e) n'ont rien changé.

Réduit à dix après l'expulsion de Djibril Sidibé en fin de rencontre consécutive à deux cartons jaunes (74e), le Losc a continué à pousser pour inscrire ce fameux troisième but. En vain.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant