Ligue des champions: Lille pour éviter le zéro pointé

le
0
LE LOSC A RANGÉ AU PLACARD SES AMBITIONS EUROPÉENNES
LE LOSC A RANGÉ AU PLACARD SES AMBITIONS EUROPÉENNES

par Olivier Hamoir

LILLE (Reuters) - C'est rempli de doutes et sans aucun espoir de repêchage en Ligue Europa que Lille se rend mardi en Biélorussie pour y affronter le BATE Borisov en Ligue des champions.

Le Losc a rangé au placard ses ambitions européennes après quatre défaites d'affilée dans cette compétition, dont une dernière cinglante sur le terrain du Bayern Munich (6-1).

L'idée d'être reversé en Ligue Europa - il faut pour cela finir troisième du groupe - n'anime même plus l'équipe de Rudi Garcia dont l'objectif se restreint désormais à sortir la tête haute de la compétition, en évitant le zéro pointé.

Obtenir le match nul semble déjà très compliqué pour le Losc, surclassé à l'aller sur sa pelouse (3-1), et opposé à une équipe biolérusse qui peut s'enorgueillir d'un septième titre national consécutif.

Le BATE Borisov, qui a aussi corrigé le Bayern Munich 3-0 chez lui, reste en outre en course pour décrocher l'une des deux premières places du groupe F.

Si le Bayern et Valence, qui s'affrontent mardi en Espagne, comptent chacun neuf points, le BATE Borisov, avec six points, peut revenir dans leur sillage en cas de victoire contre Lille.

GARCIA ATTEND "UNE REVANCHE"

Les Nordistes, déjà éliminés au premier tour la saison dernière, sont arrivés à Minsk tardivement lundi alors qu'ils avaient pour habitude de partir tôt et de s'entraîner sur place la veille d'un match à l'extérieur.

Et ils pourraient bien faciliter la tâche de leur adversaire en alignant une équipe remaniée.

Aurélien Chedjou, Mathieu Debuchy et Florent Balmont ne font pas partie des 21 joueurs convoqués pour ce voyage tandis que Nolan Roux, voire Salomon Kalou pourraient souffler en débutant sur le banc. Franck Beria et Tulio de Melo sont blessés.

Marvin Martin, qui n'a pas joué vendredi en Ligue 1 à Lorient puisqu'il était suspendu, et Lucas Digne, remis d'une opération à un ménisque, réintègrent le groupe.

Une fois n'est pas coutume, les langues se sont déliées après la défaite sans les honneurs en Bretagne (2-0).

Rudi Garcia n'a pas caché sa "colère après cette prestation indigne d'un prétendant à l'Europe" et a dit attendre "une explication et une revanche de ceux qui étaient présents sur le terrain".

Aurélien Chedjou espère, lui, une "réaction d'orgueil après la honte subie en Allemagne". "Il va falloir sortir de cette Ligue des champions avec les honneurs, c'est-à-dire en évitant le zéro pointé", a-t-il prévenu.

Invité à définir sa priorité de la semaine, le défenseur camerounais a répondu Borisov plutôt que Marseille, hôte des Lillois en Ligue 1, dimanche.

L'absence de ce pilier de la défense en Biélorussie dit pourtant l'inverse et semble résumer le manque d'intérêt de cette fin de campagne européenne pour Lille.

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant