Ligue des champions: Lille n'est pas encore au niveau

le
0
UN LOSC TROP FAIBLE FACE AU BAYERN
UN LOSC TROP FAIBLE FACE AU BAYERN

par Gregory Blachier

LILLE (Reuters) - Inoffensif. Ainsi fut le Losc, mardi soir devant un Bayern Munich qui n'a pas eu besoin de montrer grand-chose pour venir à bout de son hôte en Ligue des champions (1-0).

Dernier de son groupe sans le moindre point, quand les trois autres équipes - Munich, Valence et Borisov -, en comptent six, Lille a été trop faible pour déstabiliser une équipe qui survole la Bundesliga avec huit succès de rang pour débuter.

Rudi Garcia, l'entraîneur lillois, a pourtant tâché de défendre les siens après la rencontre. Il a dit avoir vu un pénalty généreux - et décisif - pour le Bayern et, en face, une équipe courageuse qui a combattu avec ses armes du moment.

Si Lille a effectivement lutté comme il a pu, son problème ne vient pas tant de la sanction qui a permis aux Allemands de mener dès la 20e minute et qui leur a suffi, que de ses propres manques, si flagrants à l'aune de la Ligue des champions.

Mardi, dans un Grand Stade dont le public s'est éteint après l'ouverture du score, le Bayern a trop rarement tremblé - pour ne pas dire jamais - face à ce Lille en grande partie responsable d'un match pour le moins ennuyeux.

Manuel Neuer, le gardien du Bayern, a passé une soirée si tranquille qu'il n'a eu aucun tir à arrêter. Tout juste dut-il rester vigilant sur des centres de Lucas Digne et après l'entrée, volontaire mais brouillonne, de Ryan Mendes.

L'apport de ces deux espoirs mis à part, la différence entre les deux équipes fut flagrante, quand bien même le Bayern n'a pas livré, loin s'en faut, son meilleur match de la saison.

Mais il s'agissait des finalistes de l'édition 2011 et Rudi Garcia a donc jugé que Lille n'avait "pas à rougir".

Si la défaite enterre quasiment tout espoir de retrouver les Lillois au printemps, Rudi Garcia a fait mine d'y croire.

"Tant que mathématiquement il est encore possible de se qualifier pour les huitièmes, on jouera ce qui nous reste comme chance à fond", a-t-il dit. Ajoutant vite une phrase qui en disait long sur son manque de conviction : "Ça veut dire gagner à Munich..."

OÙ EST KALOU ?

Or, vaincre à l'Allianz Arena ne paraît pas dans les cordes de ce Lille-là. Parce qu'il manque trop d'expérience, sans doute, pour gérer. Parce qu'il n'a, surtout, plus aucun joueur capable de modifier le cours d'un match de Ligue des champions, compétition dans laquelle il a gagné un match sur onze disputés.

Salomon Kalou, arrivé dans le Nord avec un titre de champion d'Europe sur son CV, aurait pu être ce joueur-là. Mais il a encore erré comme une ombre mardi dans le Grand Stade et sa sortie à l'heure de jeu fut accompagnée de sifflets.

"C'est toujours sévère, surtout quand un joueur revient comme ça de blessure. Il manque de fraicheur, il y a le contrecoup", a plaidé Rudi Garcia, jugeant "pas anormal" que Kalou ait raté son match.

L'Ivoirien est pourtant passé complètement à côté. Il n'a pas été le seul car hormis Lucas Digne - certes fautif sur le pénalty mais dont la prestation fut par ailleurs aboutie -, et Florent Balmont en seconde période, les Dogues ont paru loin du compte.

Marvin Martin, promis à un avenir radieux il y a un peu plus d'un an, lorsqu'il faisait une entrée tonitruante en équipe de France en marquant deux buts en Ukraine, ne parvient pas à donner le nécessaire coup d'accélérateur au jeu lillois.

Nolan Roux, qui dit lui-même se demander s'il a le niveau, ne crée pas assez de différences pour lever le doute.

Seule la défense, malgré les absences de Marko Basa dans l'axe, Mathieu Debuchy à droite et Rio Mavuba au milieu de terrain, a envoyé des signaux positifs mardi soir, puisque Mickaël Landreau n'a pas eu plus de travail que Neuer.

Avant d'accueillir Valenciennes, la meilleure attaque de Ligue 1, samedi dans le derby du Nord, c'est déjà ça. Mais c'est peu au regard des ambitions d'un Losc qui n'a, après deux mois de compétition, vraiment pas de quoi effrayer grand monde.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant