Ligue des champions: Lille bat Copenhague 2-0 et se qualifie

le
0
LE LOSC SE QUALIFIE POUR LA LIGUE DES CHAMPIONS
LE LOSC SE QUALIFIE POUR LA LIGUE DES CHAMPIONS

PARIS (Reuters) - Les Lillois devaient marquer deux buts mercredi face au FC Copenhague en match de barrage retour pour retrouver les lumières de la Ligue des champions : la mission a été accomplie au bout de la prolongation grâce à Lucas Digne et Tulio de Melo (2-0).

Grâce à cette victoire, la première des Lillois dans leur tout nouveau Grand Stade inauguré il y a douze jours, le Losc s'est imposé 2-1 sur les deux confrontations.

Pour la deuxième année consécutive, Rio Mavuba et les siens se frotteront donc aux grands d'Europe, avec le plaisir supplémentaire de les accueillir dans leur nouvel écrin qui a de quoi rendre jaloux les dirigeants de certains des plus prestigieux clubs.

Cette cinquième participation de Lille à la Ligue des champions, conjuguée à l'ouverture du stade, sanctionne la croissance rapide mais maîtrisée du club depuis son retour en première division en 2000.

"Franchement, vous voyez ce stade en Ligue Europa avec tout le respect qu'on doit à cette compétition?", a demandé le défenseur Aurélien Chedjou au micro de BeIn Sport.

Question purement rhétorique: les Lillois ne faisaient aucun mystère de leur ambition de goûter à nouveau à ce tournoi qui assure, outre une rémunération conséquente, un rayonnement sur la scène européenne.

"On a fait un grand match dans un grand stade. On savait qu'on devait passer, (...) c'était une obligation de passer", a reconnu Tulio de Melo.

"Ce soir, on a laissé nos tripes sur le terrain."

Dès le coup d'envoi, un compte à rebours angoissant s'est donc enclenché pour les Lillois, condamnés à marquer au moins par deux fois pour effacer le handicap du match aller, perdu au Danemark sur le score de 1-0.

SALUT VENU DU CIEL

Les Lillois ont tout fait pour montrer qu'ils avaient la ferme intention d'inverser le cours des événements, ce qui ne n'avait pas sauté pas aux yeux lors du match aller.

Dès la septième minute, Tulio de Melo a tenté sa chance de la tête, première d'une longue série pour le longiligne Brésilien, mais son tir est passé au-dessus.

Comme si les Lillois attendaient que leur salut vienne du ciel, Marko Basa a, à son tour, essayé de marquer de la tête sur un coup-franc de Dimitri Payet venu de la droite. Le gardien se trouvait sur la trajectoire (18e).

Mais les Lillois sont aussi habiles de leurs pieds, comme ils l'ont prouvé sur un mouvement très fluide à la 23e minute, tout en redoublements de passes et en talonnades au nez et à la barbe de la défense danoise. Le tout s'est soldé par un tir de Rio Mavuba sur le gardien adverse.

A cet instant, il était devenu évident que les Lillois seraient maîtres du jeu, notamment grâce à un Marvin Martin très présent, et que les Danois allaient lancer des offensives en contre-attaque.

Les efforts lillois n'ont pas été vains. Lancé sur le côté droit, Salomon Kalou a centré en pleine surface, mais le ballon n'a pas trouvé preneur. Le jeune Lucas Digne, 19 ans, formé dans le Nord, a sauté sur l'occasion et propulsé en force le ballon dans les filets.

En dépit de la bonne volonté de Tulio de Melo, dont les tentatives de la tête ont rasé le poteau (66e) avant de buter sur la transversale (85e), les choses en sont restées là en deuxième période.

Le Brésilien n'a pas désespéré. Et son entêtement a fini par payer en prolongation, après un centre parfaitement dosé de Nolan Roux.

La difficile victoire sur le FC Copenhague doit toutefois alerter les Lillois qui retrouveront à coup sûr des équipes plus dangereuses en phase de groupes. Le tirage au sort aura lieu jeudi en fin d'après-midi.

Simon Carraud pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant