Ligue des Champions : les larmes de Pirlo, le «100% Jésus» de Neymar

le
0
Ligue des Champions : les larmes de Pirlo, le «100% Jésus» de Neymar
Ligue des Champions : les larmes de Pirlo, le «100% Jésus» de Neymar

Ce sont des images qui ont beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux. Après la finale de la ligue des Champions samedi soir, remportée 2-1 par le FC Barcelone face à la Juventus Turin, l'après-match a d'abord été marqué par les larmes d'Andrea Pirlo, qui jouait peut-être là l'un de ses derniers matchs. 

Le milieu de terrain italien âgé de 36 ans, qui a déjà remporté deux fois le trophée (2003 et 2007), n'a pu contenir son émotion. Consolé par son jeune coéquipier Paul Pogba, il a été salué sur Twitter pour sa classe et son talent. Ça fait de la peine pour mister #Pirlo https://t.co/ajGvNVhXP0— misteryaya (@misteryaya) 7 Juin 2015

Il a tout gagné mais hait toujours autant la défaite. Quel joueur fantastique. Respect #Pirlo pic.twitter.com/Cb3Klb1oVV— Gaeul Simon (@GaelSimon1) 7 Juin 2015

Instant émotion de cette belle finale : la légende @Pirlo_official en larmes.

Mes respects à toi & à Buffon. #FCBJUV pic.twitter.com/hXp9eXH7jg— Moussoukoro Diop (@mamouchkadiop) 6 Juin 2015

Pogba réconfortant Pirlo. Beau. pic.twitter.com/XlcvhIz6nl— DailyMercato (@DailyMercato) 6 Juin 2015

Autre image de l'après-match : le bandeau «100% Jésus» que Neymar, l'un des buteurs du soir, a enfilé après la victoire. Un geste lui aussi abondamment commenté sur les réseaux, et pas toujours en bien, certains y voyant un acte de prosélytisme. 

“@ZDRASKI1: Oui Neymar , tu peux remercier Jésus le ROI DES ROIS pour ce magnifique match!!!!  a href="http://t.co/HeT8xDdRfa">pic.twitter.com/HeT8xDdRfa”JÉSUS — LA VÉRITÉ⬇️ (@Suiismoi) 6 Juin 2015

Neymar il est grave dans sa religion tout l'temps il remercie Jesus il oublie pas ..— MAROCAINEMENT FIÉR ✨ (@MohaAsnieres) 6 Juin 2015

Neymar avec son bandeau 100% Jesus, il ressemble à un hipster qui bouffe du poisson au bord des plages.— Franco Baratheon (@casiraghiBF) 6 Juin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant