Ligue des champions : les enjeux de la dernière journée

le
0
Ligue des champions : les enjeux de la dernière journée
Ligue des champions : les enjeux de la dernière journée

La dernière journée des phases de poules de la Ligue des Champions (mardi et mercredi) s'annonce cruciale pour des grosses écuries européennes. L'Atlético Madrid, l'AS Roma sont clairement sous la menace d'une disparition dès le premier tour.Tour d'horizon des enjeux des groupes A, B, C et D, programmés mardi soir.Groupe A : deux fauteuils pour troisTout est encore ouvert dans ce groupe, où Manchester United (12 points), le FC Bâle (9) ou le CSK Moscou (9) peuvent finir à la première place. Cependant même en cas de défaite, Ibra et Paul Pogba peuvent terminer à la première place (un revers avec moins de six buts encaissés).La situation semble un peu plus compliquée pour le CSK Moscou. Le club russe doit absolument l'emporter à Old Trafford et dans le même temps faire mieux que Bâle. Les Suisses se déplacent à la même heure chez le Benfica de Lisbonne, la lanterne rouge du groupe, qui a perdu tous ses matchs. Les matchsManchester United-CSK Moscou et Benfica-Bâle Groupe B : la pole comme seul enjeuLes deux qualifiés du groupe sont connus : le PSG et le Bayern. Reste à connaître leur ordre. Vainqueurs à l'aller au Parc (3-0), les Parisiens sont en position de force avant leur voyage en Bavière. Le club allemand rêve d'une hypothétique « remontada » et doit l'emporter (4-0) pour finir premier. Les matchs : Celtic Glasgow-Anderlecht et Bayern Munich-PSG Groupe C : l'Atlético en ballotage très très défavorable. Chelsea est déjà assuré de sa qualification (10 points) mais pas de la première place. C'est derrière que la lutte va être acharnée pour la 2e place qualificative. L'Atletico Madrid de Griezmann est sur le fil du rasoir et regrettera sans doute très longtemps les deux points abandonnés en cours de route face aux modestes Azerbaïdjanais. Le club « colchonero » doit battre les Londoniens (20h45) et espérer un faux pas de l'AS Rome contre Qarabag pour s'inviter in extremis en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant