Ligue des champions: le rêve européen se dissipe à Montpellier

le
0
IL RESTE PEU D'ESPOIR À MONTPELLIER EN LIGUE DES CHAMPIONS
IL RESTE PEU D'ESPOIR À MONTPELLIER EN LIGUE DES CHAMPIONS

par Simon Carraud

MONTPELLIER, Hérault (Reuters) - D'un point de vue arithmétique, Montpellier n'a pas perdu toutes ses chances de disputer les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Mais c'est tout comme, de l'aveu de son entraîneur, René Girard.

Le champion de France, qui découvre cette année les joies et les contrariétés de l'élite européenne, a essuyé mercredi face à l'Olympiakos une deuxième défaite en trois matches (2-1), après un revers contre Arsenal et un match nul à Schalke 04.

Surmotivés par l'enjeu, Rémy Cabella et ses coéquipiers se sont montrés à chaque fois sous leur meilleur jour, celui qui avait éclairé les pelouses de France tout au long de la saison dernière.

Sans résultat.

Un point : voilà donc le bilan des Montpelliérains dans le groupe B. C'est deux de moins que les Grecs et, surtout, cinq de moins que les Anglais qui occupent la deuxième place. L'espoir de finir dans les deux premiers s'est donc un peu plus dissipé.

"La troisième place, ce n'est pas totalement perdu. Après, pour les autres, certainement...", a reconnu René Girard, quelques minutes après cette défaite.

DÉCOMPLEXÉS, MAIS...

Ses joueurs ont mis toutes les chances de leur côté et ont mené 1-0 pendant près de 25 minutes, sous les yeux d'un public qui croyait tenir là la première victoire de la saison à la Mosson, toutes compétitions confondues.

Technique, vifs, décomplexés, ils ont redécouvert pendant 70 minutes des qualités dont on commençait à se dire qu'ils les avaient perdues.

Jusqu'à ce que tout ne se dérègle.

A la 73e minute, Vassilis Torossidis a effacé le but de Gaëtan Charbonnier, avant que Kostas Mitroglou n'offre dans le temps additionnel la victoire à la colonie grecque qui avait fait le déplacement.

Au coup de sifflet final, on n'entendait plus que des chants à la gloire de l'Olympiakos, tandis que les spectateurs du cru se pressaient de quitter les lieux.

Ils risquent pourtant de ne plus voir d'aussi près des joutes européennes dans les mois à venir. Certes, les Allemands de Schalke 04 feront un crochet par l'Hérault le 4 décembre en clôture de la phase de groupes, mais après ?

Après, les joueurs de Montpellier devront finir à la troisième place du groupe B s'ils veulent obtenir un billet de consolation pour la Ligue Europa, souvent considérée comme la deuxième division européenne.

"DUR DE REBONDIR"

"Maintenant, il faudra aller chercher des points à Arsenal, ou à l'Olympiakos", a anticipé René Girard. Autrement dit, obtenir de meilleurs résultats à l'extérieur qu'à domicile.

Une qualification pour la Ligue Europa ou, en cas de petit miracle, pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, permettrait au moins aux Montpelliérains de prolonger une parenthèse enchantée.

L'équipe est en effet aussi séduisante sur la scène européenne qu'elle peut se montrer laborieuse en Ligue 1, où elle pointe à la 16e place avec huit points en neuf journées. A onze longueurs du Paris Saint-Germain et de Marseille.

"Ça va être dur de rebondir", a admis le milieu de terrain Younès Belhanda à la sortie des vestiaires mercredi.

Lui, et ses coéquipiers qui ont bien voulu répondre aux journalistes ont tous évoqué la "déception" d'une défaite d'autant plus "rageante" qu'ils ont, selon eux, maîtrisé les débats.

"On a assez cravaché la saison passée pour être là aujourd'hui", disait la veille Jamel Saihi en conférence de presse. Un peu plus de 24 heures plus tard, il n'y étaient déjà plus tout à fait.

Ils devront désormais accepter ce résultat et la fin (ou presque) de leurs rêves de Ligue des champions avant de retrouver les affaires courantes.

Montpellier accueillera successivement Nice en Ligue 1 puis Bordeaux en Coupe de la Ligue au cours des sept prochains jours.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant