Ligue des champions: le Real voit l'Europe comme une bouée

le
0

MADRID (Reuters) - Le Real Madrid voit son prochain match de Ligue des champions prévu mercredi contre le FC Copenhague comme une occasion de se racheter après un début de saison décevant, a déclaré mardi son entraîneur Carlo Ancelotti.

En dépit de l'arrivée de l'ailier gallois Gareth Bale - qui a déclaré forfait pour ce match -, les Madrilènes patinent un peu en championnat.

Cristiano Ronaldo et ses partenaires ont attendu un penalty litigieux pour battre les promus d'Elche mercredi dernier (2-1) et on essuyé samedi un revers contre l'Atletico Madrid (1-0), le premier au XXIe siècle dans le derby de la capitale en Liga.

Car les joueurs de Carlo Ancelotti, arrivé cet été du Paris Saint-Germain pour remplacer José Mourinho, n'ont pas encore tout à fait assimilé les méthodes et les ambitions du nouveau technicien.

L'Italien a mis en place un système reposant sur la possession du ballon plutôt que sur les contre-attaques comme c'était le cas sous l'ère Mourinho.

"Nous avons besoin d'un peu plus de temps pour que les joueurs jouent de façon plus naturelle dans ce système", a-t-il dit mardi lors d'une conférence de presse.

Diagnostic de Carlo Ancelotti: "Nous sommes plus vulnérables à l'arrière et je pense que nous devons trouver un meilleur équilibre entre la possession et une défense plus homogène", a-t-il dit.

Son équipe doit donc, selon lui, progresser dans la récupération du ballon, l'un de ses points faibles. "C'est la raison pour laquelle nous devons constamment repartir de l'arrière", a-t-il précisé.

Les supporters madrilènes ont commencé à faire entendre leur agacement durant le derby contre l'Atletico à Santiago Bernabeu et pourraient être amenés à faire de même si les résultats ne suivent pas. De quoi motiver les joueurs, selon Carlo Ancelotti.

"Nous devons vite réagir, en termes de résultats et en termes de jeu", a-t-il expliqué à la presse. "J'accorde une grande confiance aux joueurs et je suis sûr que nous allons bien réagir."

"C'est pourquoi le match de demain (mercredi) est important. Le match de demain a une autre portée", a-t-il insisté.

Deux semaines après son écrasante victoire sur Galatasaray (6-1) lors de la première journée de la phase de groupes, le Real devra battre Copenhague mais aussi gagner quelques certitudes.

"Il ne s'agit pas seulement de continuer notre chemin en Ligue des champions mais aussi de changer l'état d'esprit et l'attitude que nous affichons actuellement", a conclu Carlo Ancelotti devant les journalistes.

Les Madrilènes ont malgré tout intérêt à se méfier de ces Danois qui ont tenu tête à la Juventus Turin (1-1) mi-septembre, d'autant qu'ils devront encore une fois se passer de Gareth Bale, blessé à la cuisse gauche.

L'homme qui valait 100 millions d'euros - le prix de son transfert de Tottenham - ne s'est pas entraîné mardi avec ses nouveaux coéquipiers et passera des examens mercredi afin de connaître la gravité de sa blessure.

Iain Rogers; Simon Carraud pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant