Ligue des champions: le Real Madrid a joué avec le feu

le
0
LE REAL PERD CONTRE GALATASARAY MAIS PASSE
LE REAL PERD CONTRE GALATASARAY MAIS PASSE

par Daren Butler

ISTANBUL (Reuters) - En perdant 3-2 contre Galatasaray, le Real Madrid s'est fait une grosse frayeur mardi soir à Istanbul mais s'est tout de même qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions grâce à l'avantage acquis au match aller la semaine dernière.

Il n'y avait pourtant pas beaucoup de suspense au coup d'envoi tant le rapport de force semblait déséquilibré entre les Turcs d'une part et d'autre part les Madrilènes qui avaient gagné 3-0 à Madrid et pouvaient compter sur leurs joyaux.

Star parmi les stars du Real, l'ailier Cristiano Ronaldo a un peu plus fait pencher la balance du côté espagnol en ouvrant le score à la septième minute sur un centre à ras de terre de Sami Khedira.

Mais les Turcs ont brusquement renversé la situation en deuxième période en marquant trois fois en un quart d'heure, par Emmanuel Eboué (57e), Wesley Sneijder (70e) et Didier Drogba (72e) d'une superbe talonnade.

Après ces minutes folles, le Real de José Mourinho a fini par éteindre l'incendie en reprenant le contrôle du ballon et en marquant un dernier but, encore par Cristiano Ronaldo (90e+2), cette fois-ci sur un centre en retrait de Karim Benzema.

"Ce match va nous servir d'exemple pour le futur", a affirmé le buteur portugais au micro de la chaîne espagnole TVE.

"Ils ne nous ont pas rendu la vie facile mais en réalité nous nous sommes compliqué la tâche tout seuls", a-t-il jugé. "Nous devons faire en sorte d'être sous tension pendant 90 minutes."

L'entraîneur José Mourinho a quant à lui souligné l'ambiance incandescente qui régnait dans le stade.

"Nous aimerions toujours jouer dans une atmosphère comme celle de ce soir. Je ne crois pas qu'elle ait atteint nos joueurs, mais elle a eu de l'effet sur les joueurs turcs", a estimé le stratège madrilène en conférence de presse.

"Ils se sont servis de l'ambiance en seconde période et ont disputé un match fantastique (...). Ils y ont mis tout leur coeur et toute leur fierté."

TRANSE

Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de la compétition cette saison, en est désormais à onze réalisations en coupe d'Europe.

Il aurait pu soigner un peu plus ses statistiques s'il n'avait pas laissé filer quelques occasions, comme à la onzième minute, lorsqu'il s'est heurté au gardien Fernando Muslera sur une frappe de loin.

D'une talonnade, il a ensuite offert une balle de but à Angel Di Maria mais l'Argentin a buté à son tour sur le gardien de Galatasaray (24e).

A force de gâcher des occasions, les Madrilènes ont commencé à se mettre en danger, d'autant que l'enceinte de Galatasaray, fidèle à sa réputation de chaudron, a continué à encourager bruyamment ses joueurs.

Premier gros avertissement à la 38e minute: Wesley Sneijder a obligé le gardien espagnol, Diego Lopez, à plonger côté droit pour protéger ses cages.

Et dans les minutes qui ont suivi, Didier Drogba et Umut Bulut ont testé leurs qualités de buteur et, pour l'Ivoirien, les réflexes du gardien du Real, sans succès.

Puis Emmanuel Eboué a réchauffé l'atmosphère en marquant depuis l'entrée de la surface de réparation. Le meneur de jeu néerlandais Wesley Sneijder a donné l'avantage aux Turcs après s'être joué de Raphaël Varane, le jeune défenseur français du Real.

Héros de la victoire de Chelsea en finale la saison dernière, Didier Drogba a mis le public stambouliote en transe sur un service de Nordin Amrabat. Jusqu'à ce que le Real, neuf fois sacré, ne fasse valoir son expérience.

Les Madrilènes ont malgré tout fini le match à dix après l'exclusion d'Alvaro Arbeloa en fin de match (90e), pour avoir reçu deux cartons jaunes.

José Mourinho et ses joueurs connaîtront vendredi leur prochain adversaire à l'issue du tirage au sort des demi-finales.

Simon Carraud pour le service français, édité par Eric Faye

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant